17/07/2018 09:08
La mission de l'OTAN en Afghanistan a démenti lundi 16 juillet les informations selon lesquelles son commandant aurait affirmé que les États-Unis étaient prêts à négocier directement avec les talibans.
>>La Norvège réaffirme son engagement à l'égard de l'objectif de dépenses de défense de l'OTAN
>>L'OTAN invite Skopje à entamer des négociations d'adhésion
>>OTAN: Trump consterne ses alliés avec ses exigences financières

Le général John Nicholson échange avec Mike Pompeo (droite) à bord d'un avion le 9 juillet en Afghanistan. Photo: AFP/VNA/CVN

Le général américain John Nicholson a rencontré des responsables afghans à Kandahar, où il aurait déclaré, selon plusieurs médias, que Washington était "prêt" à discuter avec les talibans. Un discours divergeant de la ligne habituelle, qui consiste à laisser à Kaboul le soin de mener le processus de paix dans le pays. Le général Nicholson a indiqué dans un communiqué que ses déclarations avaient été déformées et qu'il appuyait simplement les récents propos du secrétaire d'État américain Mike Pompeo. Ce dernier avait dit en juin dernier que les États-Unis étaient prêts à "soutenir, faciliter et participer" à d'éventuels pourparlers de paix.

"Les États-Unis ne se substituent pas au peuple afghan ou au gouvernement afghan", insiste le général Nicholson dans le communiqué. Le lieutenant-colonel Martin O'Donnell, porte-parole de la mission "Resolute Support" de l'OTAN, a ajouté que les États-Unis exploraient "toutes les voies" possibles pour faire avancer les efforts de paix. "Mais c'est un processus qui reste conduit par les Afghans", a-t-il précisé.

Selon l'édition dominicale du New York Times, le gouvernement Trump aurait demandé à ses hauts diplomates de chercher à engager des négociations directes avec les talibans. Les insurgés clament depuis longtemps leur volonté de ne négocier qu'avec Washington. Les États-Unis insistent pour que le gouvernement afghan soit impliqué.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.