05/12/2017 11:42
Selon Dao Trân Nhân, chef du service du commerce de l’ambassade du Vietnam aux États-Unis, le Département de l’agriculture des États-Unis (USDA) a autorisé l’importation de mangues fraîches vietnamiennes dans ce pays.
>>Fruits et légumes : 3,16 milliards de dollars d’exportations
>>Les pitayas vietnamiens conquièrent le marché australien

Délivré par le Service d'inspection sanitaire des animaux et des plantes de l’USDA, le permis d’importation entrera en vigueur le 29 décembre. Ainsi, la mangue st le sixième fruit vietnamien dont l’importation vers le marché américain est autorisée par l’USDA, les autres étant fruit du dragon, ramboutan, litchi, longane et pomme de lait.

La mangue st le sixième fruit vietnamien dont l’importation vers le marché américain est autorisée par l’USDA.   Photo : Phan Sau/VNA/CVN

Pour entrer sur le sol américain, les mangues vietnamiennes devront répondre aux règlements d’irradiation, de mise en quarantaine et de dédouanement les plus rigoureux.

Chaque année, les États-Unis doivent importer environ 400 000 tonnes de mangues fraîches depuis les pays d'Amérique latine dont le Mexique, le Pérou, l’Équateur, le Brésil et le Guatemala. Dans ce pays, les mangues sont pour la majorité cultivées dans quelques États tels que la Floride, Hawaï, la Californie et le Texas mais la production totale est modeste, avec 3 000 tonnes/an.

Les producteurs vietnamiens seront capables d’expédier annuellement 3 000 tonnes aux États-Unis, un chiffre qui représente 1% de la totalité des importations américaines de mangues et qui est équivalent à la production nationale de mangues de ce pays.
 
NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.