10/06/2019 11:50

Le nouvel ambassadeur des États-Unis à Baghdad, Matthew Tueller, a présenté dimanche 9 juin ses lettres de créances au chef de la diplomatie irakienne. Matthew Tueller, ancien ambassadeur au Koweït et au Yémen et déjà diplomate dans la capitale irakienne par le passé, avait été confirmé par le Sénat américain mi-mai, au moment même où l'administration américaine rappelait les diplomates "non essentiels" de son ambassade à Baghdad et du consulat d'Erbil (Nord). Washington avait alors argué que des groupes armés irakiens constituaient une menace "imminente" contre son personnel. Le ministre irakien des Affaires étrangères Mohammed Ali al-Hakim a assuré dimanche 9 juin à M. Tueller que Baghdad s'engageait à "garantir toutes les conditions nécessaires à la réussite de sa mission", selon un communiqué du ministère. L'Irak, à la fois proche des États-Unis et de son voisin iranien, est dans une position délicate face aux tensions croissante entre les États-Unis et la République islamique. Washington s'est retiré unilatéralement il y a un an de l'accord international sur le nucléaire iranien et a rétabli des sanctions économiques contre l'Iran.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ha Long, une ville sans tabac Il y a dix ans, Ha Long, la station balnéaire mondialement connue pour l’exceptionnelle beauté de sa baie, interdisait de fumer dans les sites touristiques, les plages et les hôtels locaux pour promouvoir un tourisme-santé.