15/03/2020 21:46
Au cours des deux premiers mois de l'année, les États-Unis ont détrôné la Chine et sont devenus le premier débouché des pangasius vietnamiens, avec une valeur de 18,1 millions d'USD, représentant 17,8% du total.
>>Vietnam et Russie peuvent booster leur commerce des produits agricoles
>>Exportations des poissons tra vers la Chine en baisse de 50%
>>Les opportunités d’exportation du panga du delta du Mékong

Production des pangasius dans l'entreprise de production et de fabrication d'aliments Sao Mai, dans la province d'An Giang (Sud).
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

Selon le ministère vietnamien de l'Agriculture et du Développement rural, de janvier et février, les exportations de pangasius vers la plupart des marchés ont fortement diminué par rapport à la même période de l'an dernier.

En Chine, le marché le plus important, elles ont connu une diminution de 50% en raison de l’épidémie de COVID-19. Les États-Unis ont détrôné la Chine et sont devenus le premier débouché des pangasius vietnamiens, avec une valeur de 18,1 millions d'USD, représentant 17,8% du total.

Selon les prévisions de l’Association de transformation et d’exportation des produits aquatiques (VASEP), les exportations de pangasius vers le marché américain pourraient augmenter dans le temps à venir malgré le Covid-19.

La vente de produits aquatiques, dont le poisson tra, augmente fortement aux États-Unis, en partie en raison des réserves de nourriture que les Américains préparent pour faire face à l’épidémie. En 2019, le montant des importations de pangasius aux États-Unis a diminué, de sorte que les stocks ont été épuisés, ce qui a incité les importateurs à augmenter leurs commandes cette année.

Union européenne : "nouveau" marché potentiel

Toujours selon la VASEP, en 2019, la guerre commerciale américano-chinoise n'a pas apporté d'avantages au pangasius vietnamien comme prévu. En cause les barrières fiscales anti-dumping et le programme d'inspection du pangasius appliqués par États-Unis.

Plus précisément, en 2019, durant 11 mois consécutifs, les exportations nationales de pangasius aux États-Unis ont diminué par rapport à la même période en 2018. Fin 2019, le Département américain de l'Agriculture a officiellement reconnu le système de gestion et de surveillance du pangasius vietnamien équivalent à celui des États-Unis, créant de meilleures conditions pour les exportateurs vietnamiens. Cette reconnaissance a facilité également l'accès et l'expansion des exportations vers d'autres marchés pour le pangas vietnamien.

Début février 2020, l'Accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne (EVFTA) a été officiellement approuvé par le Parlement européen (CE), ouvrant de nouvelles opportunités pour les exportateurs de pangasius vers l’Union européenne, grâce à un taux d'imposition de 0% au cours de ces 3 prochaines années.

Selon la VASEP, la période actuelle crée non seulement des opportunités aux entreprises vietnamiennes de pangasius pour surmonter les défis, mais offre également aux importateurs américains et européens des occasions d'acheter du pangasius à un bon prix dans le contexte où le marché chinois est à l’arrêt.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.