27/08/2020 17:51
Le département américain du Commerce a annoncé qu’il avait ajouté 24 entreprises chinoises sur son "Entity List" pour "leur rôle" dans la construction et la militarisation des îles artificielles en Mer de Chine méridionale (Mer Orientale), condamnées au niveau international.
>>Mer Orientale : la Malaisie soutient la solidarité au sein de l'ASEAN
>>Les déclarations sur la souveraineté doivent être résolues selon le droit international

Le récif de Fiery Cross de l'archipel de Truong Sa du Vietnam est occupé illégalement par la Chine. Photo : Reuters/VNA/CVN

De son côté, le département d’État américain a également annoncé qu’il commencerait mercredi 26 août à imposer des restrictions aux personnes chinoises "responsables ou complices de la remise en état, de la construction ou de la militarisation à grande échelle des avant-postes contestés dans la Mer de Chine méridionale (Mer Orientale)", ou du recours par la Chine à la coercition contre les demandeurs d’Asie du Sud-Est pour empêcher leur accès aux ressources offshore.

Selon l’annonce du département d’État américain, ces personnes seront désormais interdites d’entrer aux États-Unis et les membres de leur famille pourraient également être soumis à ces restrictions de visa.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le 2e programme de promotion du tourisme : l’accent mis sur la sécurité Une conférence co-organisée par l’Administration nationale du tourisme du Vietnam (ANTV), le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le journal en ligne VnExpress à Hanoi le 24 septembre s’est focalisée sur le thème "Stimuler la demande touristique – Expérimenter un Vietnam sûr et attrayant".