07/08/2020 19:41
Le secrétaire d'État américain Michael R. Pompeo s'est entretenu par téléphone jeudi 6 août avec son homologue philippin Teodoro Locsin pour discuter du changement récent de la politique américaine concernant les questions en Mer Orientale, a déclaré le porte-parole du département d'État américain Cale Brown.
>>Mer Orientale : la Malaisie soutient la solidarité au sein de l'ASEAN
>>Mer Orientale : Singapour et les États-Unis soutiennent le règlement selon le droit international

Le secrétaire d'État américain Michael R. Pompeo (droite) et son homologue philippin Teodoro Locsin, à Manille le 1er mars 2019.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le secrétaire d'État Michael R. Pompeo et son homologue philippin Teodoro Locsin ont débattu des revendications maritimes en Mer Orientale, le soutien des États-Unis pour les nations de l'Asie du Sud-Est dans le maintien de leurs droits souverains conformément au droit international.

Les deux parties ont également discuté des possibilités de coopération maritime entre les États-Unis et les Philippines, ainsi que leurs liens économiques, sécuritaires forts et des relations entre habitants.

Le même jour, le secrétaire d'État américain Michael R. Pompeo a eu un entretien téléphonique avec le ministre malaisien des Affaires étrangères Hishammuddin Hussein, lors duquel les deux parties ont souligné le solide partenariat intégral américano-malaisien et le respect commun des deux pays du droit international et de l'ordre maritime fondé sur des règles en Mer Orientale.

Le ministre malaisien Hishammuddin a souligné sur son compte d'un réseau social que les questions liées à la Mer Orientale doivent être résolues de manière pacifique sur la base des principes du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982).

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Le tourisme vietnamien pâtit du coronavirus Au troisième trimestre de cette année, environ 44.000 arrivées de visiteurs étrangers ont été recensées au Vietnam, soit 1% du bilan de la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.