20/12/2019 23:16
Le principal envoyé américain pour la RPDC, Stephen Biegun, et son homologue chinois ont convenu jeudi 19 décembre que les deux pays continueraient de communiquer sur les questions nord-coréennes, notamment le dossier nucléaire.


Lors de leur rencontre à Pékin, le vice-ministre des Affaires étrangères, Luo Zhaohui, en charge des affaires de la péninsule coréenne, a également exprimé l'espoir que Washington reprendrait les pourparlers avec Pyongyang "dès que possible".

Stephen Biegun, arrivé à Pékin plus tôt dans la journée, vise apparemment à renforcer la coopération avec la Chine pour inciter la RPDC à retourner à la table des négociations. La Chine est le pays allié le plus proche et le plus influent de la RPDC.

Le voyage de Biegun en Chine n'était pas initialement inclus dans l’agenda de sa visite en Asie. Mais le département d'État américain a annoncé mardi qu'il se rendrait à Pékin, Washington cherchant à reprendre les pourparlers avec Pyongyang.

Le Département a indiqué dans un communiqué que Biegun se rendrait à Pékin pendant deux jours jusqu'à vendredi pour rencontrer des responsables chinois "pour discuter de la nécessité de maintenir l'unité internationale concernant la RPDC".

Pyongyang a intensifié sa rhétorique provocatrice contre les États-Unis, avertissant qu'elle reprendra les essais de missiles balistiques nucléaires et intercontinentaux si les pourparlers avec Washington ne parviennent pas à une percée d'ici la fin de l'année. Les États-Unis ont appelé Pyongyang à continuer de respecter ses engagements de dénucléarisation et de ne pas tester les missiles balistiques à longue portée.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.