06/08/2020 23:01
La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang, a affirmé que l’envoi par les États-Unis de volontaires au Vietnam pour enseigner l’anglais était l’une des activités importantes et significatives en l’honneur du 25e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.
>>Célébrer le 25e anniversaire de l'établissement des relations Vietnam - États-Unis à Washington D.C
>>L'anniversaire des relations Vietnam - États-Unis fêté à Hô Chi Minh-Ville
>>Présentation des fournitures médicales américaines à Hô Chi Minh-Ville

Signature d'un accord de coopération dans le secteur éducatif entre le Vietnam et les États-Unis, le 10 juillet à Hanoï. Photo : VNA/CVN

Lors de la conférence de presse périodique donnée jeudi 6 août, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang, a rappelé que le 10 juillet, le Vietnam et les États-Unis avaient officiellement signé un accord d’application concernant l’enseignement de l’anglais du Peace Corps sur la base de l’accord-cadre signé entre les deux pays en 2016. Selon elle, cet accord comprend des points détaillés sur le nombre de volontaires du Peace Corps envoyés au Vietnam au cours des deux premières années, les établissements éducatifs d’accueil et les activités des volontaires...

"Il s’agit de l’une des activités importantes et significatives en l’honneur du 25e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et les États-Unis, contribuant à la promtion du partenariat intégral Vietnam - États-Unis en général, à la coopération bilatérale dans l’éducation et la formation et aux échanges entre les Vietnamiens et les Américains en particulier", a-t-elle déclaré.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Voyage en solo, un marché prometteur pour le tourisme Aujourd’hui, voyager seul est un choix très plébiscité par les jeunes. Cependant, afin de mieux répondre aux besoins de ces clients nomades, les voyagistes se doivent d’améliorer leurs services.