22/02/2019 23:29
La Maison Blanche a annoncé jeudi 21 février que les États-Unis laisseraient une petite partie de leurs troupes en Syrie après le retrait prévu dans quelques semaines.
>>Syrie: Trump menace de "dévaster" l'économie de la Turquie si elle s'en prend aux Kurdes
>>Le conseiller de Trump parle de "conditions" préalables avant le retrait de Syrie

Un soldat américain dans un char, dans le Nord de la Syrie.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Un petit groupe de maintien de la paix d'environ 200 personnes restera en Syrie pendant un certain temps", a déclaré dans un communiqué Sarah Sanders, attachée de presse de la Maison Blanche.

Les 200 soldats seraient répartis entre At-Tanf, une région proche de la frontière irako-jordanienne, et le nord-est de la Syrie, a rapporté CNN en citant un responsable américain proche du projet.

La décision de la Maison Blanche de laisser 200 soldats en Syrie est intervenue quelques jours après que des alliés européens des États-Unis auraient rejeté une demande de Washington visant à combler la vacance de personnel avec leurs propres soldats.

Le Washington Post, citant un haut responsable de l'administration, a rapporté que les alliés ont "unanimement" déclaré aux États-Unis: "nous ne resterons pas si vous vous retirez".

Le commandant des Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les États-Unis aurait appelé au maintien de 1.000 à 1.500 soldats des forces internationales en Syrie pour aider à combattre l'État islamique (EI).

Actuellement, environ 2.000 soldats américains sont déployés en Syrie. Déclarant la victoire sur l'EI, le président américain Donald Trump a annoncé en décembre dernier le retrait des troupes américaines de la Syrie, entraînant la démission du secrétaire américain à la Défense James Mattis. 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Quang Ninh: Câm Pha donne la priorité au secteur touristique Câm Pha, entourée par les deux villes de Ha Long et Vân Dôn dans la province Quang Ninh (Nord), connaît une forte croissance économique. Pour mieux exploiter ses potentiels dans le secteur de "l’industrie sans fumée", la ville a proposé des mesures pour améliorer des qualités des services.