15/02/2019 22:30
La Federal Aviation Administration (FAA) a relevé d’un cran le statut l’Autorité de l’aviation civile du Vietnam (AACV) en matière de sécurité, en les classant en catégorie 1, a fait savoir l’AACV.
>>Les États-Unis donnent le feu vert pour les vols sans escale en provenance du Vietnam
>>Vietjet lance une grande promotion avec un million de billets à prix réduit
>>Bamboo Airways autorisée à exploiter des vols commerciaux

L'ambassadeur américain au Vietnam, Daniel Kritenbrink (gauche), a remis, le 15 février, au chef de l'AACV, Dinh Viêt Thang (centre), un certificat de la FAA considérant que l’AACV se conforme à ses exigences en matière de surveillance des normes de sécurité. Photo: VNA/CVN

L’ambassade des États-Unis au Vietnam a remis officiellement vendredi 15 février à l’AACV un certificat de la FAA considérant que l’AACV se conforme à ses exigences en matière de surveillance des normes de sécurité.

La catégorie 1 en IASA (Évaluation de la sécurité aérienne internationale) signifie que l’AACV satisfait aux normes de la FAA, condition sine qua non permettant aux transporteurs vietnamiens de desservir les lignes directes entre les deux pays.

Cette décision suit une étude par la FAA des mesures prises par l’AACV en matière de renforcement des capacités à surveiller la mise en œuvre des normes internationales de sécurité, ainsi que des visites au Vietnam en 2013, 2017 et 2018.

Avec le passage en catégorie 1, la position et le prestige du Vietnam dans le domaine de l’aviation se trouvent rehaussés considérablement, a indiqué à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) le chef de l’AACV, Dinh Viêt Thang.

Les transporteurs aériens vietnamiens qui sont en mesure d’obtenir l’accord de la FAA et du Département des Transports des États-Unis (DoT), peuvent établir un service vers les États-Unis et partager leur code avec les transporteurs américains.

Vietnam Airlines a déposé en novembre 2016 sa demande d’exploitation directe au DoT dans l’objectif d’ouvrir une ligne directe vers les États-Unis, alors que le nouveau transporteur aérien Bamboo Airways et Vietjet Air ambitionnent d’en faire de même.

Cependant, les transporteurs vietnamiens devront relever plusieurs défis pour voler directement entre le Vietnam et les États-Unis, a fait remarquer Dinh Viêt Thang, évoquant les dépenses pour acquérir des long-courriers, la concurrence atroce sur le marché américain et la complexité du système judiciaire américain.
 
Le marché aérien entre le Vietnam et les États-Unis a atteint 689.000 passagers en 2016 et affiché une croissance de 8,4% en moyenne annuelle durant la période 2010-2016.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam