10/03/2020 11:37
Les troupes américaines ont entamé lundi 9 mars leur retrait d’Afghanistan conformément au récent accord de paix conclu entre le gouvernement des États-Unis et le mouvement des Talibans.

>>Une trentaine de morts dans le premier attentat à Kaboul depuis l'accord USA -talibans
>>Afghanistan : Washington tente de maintenir le processus de paix sur les rails


Le président Trump lors d’un discours devant des soldats américains dans un hangar de la base de Bagram en Afghanistan, le 28 novembre 2019.
Photo : Reuters/VNA/CVN

L'accord établit une voie pour un retrait complet des troupes américaines d'Afghanistan, commençant par un calendrier prévoyant de ramener l'effectif des soldats d'environ 13.000 actuellement à 8.600 d'ici 135 jours.

Dans un communiqué, le porte-parole des forces américaines dans ce pays, le colonel Sonny Leggett, a précisé que "tous les moyens militaires nécessaires" sont maintenus pour conduire les opérations contre les groupes terroristes d'Al-Qaïda et Daech et pour soutenir les forces afghanes.

Le 29 février dernier, les États-Unis et les Talibans ont signé à Doha, un accord de paix en quatre points. L’accord comprend tout d’abord des garanties pour "empêcher l'utilisation du sol de l'Afghanistan par tout groupe ou individu contre la sécurité des États-Unis et de leurs alliés". Il comprend également des garanties et l’annonce d’un calendrier pour "le retrait de toutes les forces étrangères d’Afghanistan". L’accord prévoit également la participation des Talibans aux négociations de paix intra-afghanes à partir du mardi 10 mars de même qu'il souligne qu’un "cessez-le-feu global et permanent" sera à l’ordre du jour de ces pourparlers.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le carnaval de Ha Long aura lieu en septembre si le COVID-19 est sous contrôle Le carnaval de Ha Long et la Semaine du tourisme Ha Long - Quang Ninh 2020 seront organisés à l’occasion de la Fête nationale du Vietnam (2 septembre) si l’épidémie de COVID-19 est sous contrôle, a annoncé le Comité populaire de la province de Quang Ninh (Nord).