24/04/2020 23:32
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a critiqué de nouveau le 23 avril les récentes actions de la Chine en Mer de Chine méridionale (Mer Orientale), y compris son annonce de la création du "district de Xisha" (archipels de Hoàng Sa /Paracel) et du "district de Nansha" (archipels de Truong Sa/Spratly) du Vietnam dans la soi-disant "ville de Sansha" et le naufrage d'un bateau de pêche vietnamien par un navire des garde-côtes chinois.
>>La CNUDM, principal recours pour maintenir l’ordre en Mer Orientale
>>Les notes chinoises à l’ONU "ne sont pas conformes" au droit international

Auparavant, quelques heures avant une téléconférence entre les ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN et les États-Unis le 22 avril, Mike Pompeo a également souligné que les États-Unis s'étaient fermement opposés aux actes de Chine contre les pays voisins ces derniers temps.

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo. Photo : Reuters/VNA/CVN

Le même jour, le ministre malaisien des Affaires étrangères, Hishammuddin Hussein, a publié une déclaration sur la question de la Mer Orientale, soulignant que toutes les parties concernées devaient travailler ensemble pour maintenir la paix, la sécurité et la stabilité dans cette zone maritime et promouvoir les efforts pour instaurer, maintenir et resserrer la confiance mutuelle.

Selon la Malaisie, la Mer Orientale devrait être maintenue comme une zone maritime de paix et de commerce. Par conséquent, les questions relatives doivent être résolues pacifiquement sur la base des principes du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, a-t-il déclaré. 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Tri souhaite relancer le tourisme après la distanciation sociale Le tourisme maritime et insulaire de la province de Quang Tri commence doucement à se remettre sur pied à la suite de la longue période de distanciation sociale causée par la pandémie de COVID-19. Plusieurs sites touristiques rouvrent leurs portes afin d’accueillir les visiteurs.