15/03/2021 11:24
Les États-Unis a attribué pour la première fois le contrat du maître d'œuvre à une entreprise vietnamienne pour la construction dans le cadre du projet de décontamination de dioxine de l'aéroport de Biên Hoà, financé par l’Agence américaine pour le développement international (USAID).
Les entreprises vietnamiennes ont déjà participé à des activités de décontamination de dioxine de l’USAID à l'aéroport international de Dà Nang (Centre) et à l'aéroport de Biên Hoà dans la province de Dông Nai, mais en tant que sous-traitants des entreprises américaines.

Une zone polluée par la dioxine dans l'aéroport de Biên Hoa.
Photo : VNA/CVN

Dans le cadre de ce contrat, l'entrepreneur vietnamien réalisera également la construction d'installations de stockage à long terme pour les sols excavés, ainsi que la construction de routes d'accès et de barrières. Selon l'USAID, cette décision aidera "à améliorer des capacités des entrepreneurs de construction vietnamiens pour mettre en œuvre des techniques modernes de remédiation environnementale, en promouvant le chemin du pays vers l'autosuffisance dans ce domaine". Auparavant, l'ambassadeur des États-Unis au Vietnam, Daniel J. Kritenbrink, et les agences compétentes avaient organisé une cérémonie pour annoncer les premiers résultats du projet de décontamination de dioxine de l'aéroport de Bien Hoa. 

Plus précisément, en 2020, 1.134 m3 de boue et de sol contaminés par la dioxine ont été retirés. L'ambassadeur a souligné que le résultat ci-dessus «était la première étape réalisée grâce à l'engagement du gouvernement américain à contribuer à hauteur de 300 millions de dollars à la décontamination de dioxine à l'aéroport de Bien Hoa et ses environs durant 10 ans.»

Également lors de l'événement, l'USAID et l'armée de l'air et de la défense anti-aérienne du Vietnam ont signé un accord de remise supplémentaire de l’espace au service des activités de traitement de la pollution dans l'aéroport dans deux ans. La partie américaine a également ajouté que le gouvernement américain, à travers l'USAID, et ses partenaires du gouvernement du Vietnam ont également lancé un nouveau projet de coopération pour soutenir les personnes handicapées vietnamiennes dans huit provinces prioritaires pendant cinq ans, d’une valeur de 65 millions de dollars. Selon l'Association des victimes vietnamiennes de l'agent orange/dioxine, plus de 4,8 millions de Vietnamiens ont été exposés à la dioxine.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi