07/12/2020 23:21
>>Réunion spéciale de la Commission intergouvernementale des droits de l'homme de l'ASEAN
>>L'ASEAN intensifie les mesures pour protéger les familles vulnérables

Les envois de fonds des travailleurs migrants dans l’ASEAN ont chuté au milieu de la pandémie de COVID-19, signe inquiétant pour les revenus des ménages et les économies locales. Selon le rapport publié récemment par l’Office de recherche macroéconomique de l’ASEAN+3 (Amro), les envois de fonds au cours du deuxième trimestre se sont contractés de 8,7% au Cambodge, 22% en Indonésie, 1,3% en Thaïlande et 9,3% aux Philippines. L’éclosion de l’épidémie de COVID-19 a causé la perte des emplois dans toute la région, y compris parmi les travailleurs migrants. Le ralentissement économique, les restrictions de voyage prolongées et un changement structurel sur les marchés du travail peuvent signifier que les opportunités d’emploi sont déjà perdues et que le redéploiement des travailleurs migrants "peut ne pas être pleinement possible", a averti le rapport de l’Amro. Certes, la tendance mondiale a montré une amélioration des envois de fonds après avril-mai, note le rapport, l’activité économique ayant repris après la première vague de l’épidémie. Mais ce rebond pourrait masquer des faiblesses persistantes, comme une dépendance croissante à l’égard des canaux officiels de transfert de fonds qui auraient pu soutenir les chiffres officiels des entrées malgré des valeurs de transfert inchangées ou même en baisse.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

La plus haute statue de Bouddha d'Asie du Sud-Est à Binh Phuoc Une gigantesque statue de Bouddha Gautama, qui fait 73 m de hauteur et a nécessité quatre ans de construction, a été inaugurée le 20 janvier à la pagode Phât Quôc Van Thành dans la province méridionale de Binh Phuoc.