04/07/2018 19:48
Selon le co-président du Forum d’affaires du Vietnam (VBF), Vu Tiên Lôc, les compétences et la qualité des entreprises vietnamiennes demeurent faibles et elles ont du mal à satisfaire aux exigences des entreprises à participation étrangère.
>>Approfondir les liens entre entreprises 
>>Ouverture du Forum d'affaires du Vietnam

Le VBF de mi-mandat 2018 a commencé mercredi 4 juillet à Hanoï.
Photo: Quang Quyêt/VNA/CVN

Lors du VBF de mi-mandat 2018 qui a commencé mercredi 4 juillet à Hanoï, Vu Tiên Lôc, également président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam (VCCI), a déclaré qu’il était nécessaire de redoubler d’efforts pour améliorer cette situation.

Partageant cette idée, Kim Heung Soo, président de la Chambre de Commerce sud-coréenne (KOCHAM) au Vietnam, a constaté que la majorité des entreprises vietnamiennes n’étaient pas encore capables de fournir des produits aux normes fixées par les entreprises à participation étrangère. Selon lui, les entreprises sud-coréennes font de grands efforts pour aider les PME vietnamiennes à développer les industries auxiliaires.

La Sarl Samsung Electronics Vietnam (SEV), comme exemple, a mis en œuvre de 2015 à fin 2017 un programme de consultation pour assister 26 entreprises vietnamiennes qui lui fournissent des composants électroniques. Ce programme a permis de diminuer de 20% le taux de produits défectueux.

Cette année, la SEV poursuit ses consultations en faveur des partenaires vietnamiens et compte augmenter le nombre de bénéficiaires de ce programme, a annoncé Kim Heung Soo.

Recommandations des experts

De son côté, Koji Ito, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie japonaise au Vietnam (JCCI), a souligné l’importance particulière du renforcement des liens entre les entreprises à participation étrangère et les entreprises vietnamiennes. Il a appelé le gouvernement vietnamien à assurer aux entreprises des conditions propices et à moderniser les infrastructures pour une croissance économique à moyen et long termes.

Le VBF est un dialogue entre le gouvernement et les entreprises vietnamiennes comme étrangères. Photo: Quang Quyêt/VNA/CVN

Les représentants des Chambres de Commerce européenne (EuroCham), américaine (AmCham) au Vietnam, eux, ont insisté sur la nécessité d’améliorer la politique fiscale pour attirer davantage d’investissements étrangers.

Selon Nicholas Audier, président de l’EuroCham au Vietnam, les entreprises européennes s’intéressent au marché de l’énergie, notamment aux projets des énergies renouvelables. Elles souhaitent que le gouvernement vietnamien assure la transparence et la continuité de sa politique d’attrait de l’investissement, prenne des mesures appropriées et effectives pour protéger les investisseurs et respecter la propriété intellectuelle.

En tant que conseiller, Ousmane Dione, directeur national de la Banque mondiale au Vietnam, a affirmé que les entreprises vietnamiennes devaient améliorer leurs compétences et leur compétitivité pour répondre aux exigences des investisseurs étrangers. Cela les aidera également à saisir les opportunités de la révolution industrielle 4.0.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Les ponts célèbres de Dà Nang Dà Nang (Centre) est surnommée la ''ville de lumières'' en raison de ses ponts lumineux. Parmi eux, les trois plus importants enjambent la rivière Hàn: Dragon, Nguyên Van Trôi et Thuân Phuoc.