25/07/2021 14:56
L'évolution de l'épidémie de COVID-19 étant compliquée et imprévisible, de nombreuses sociétés dans différents secteurs rencontrent des problèmes de débouchés. Ce qui n'est pas le cas pour les entreprises textiles.
>>Le secteur textile s'adapte bien aux défis de la pandémie
>>Des signes encourageants pour le secteur du textile-habillement
>>Le textile vietnamien met le cap sur le développement durable

Les commandes de masques personnalisés avec le logo de l’entreprise ont connu une forte augmentation.
Photo : VNA/CVN

Les usines textiles de Hô Chi Minh-Ville ont activement pris de nombreuses mesures pour à la fois lutter contre l'épidémie et maintenir, développer la production comme les affaires.

Depuis mars, la Compagnie de textile et d’habillement Dony, située dans l’arrondissement de Tân Binh, a reçu de nombreuses commandes. Son directeur Pham Quang Anh informe que la quantité de marchandises commandées augmente non seulement pour ses entreprises mais aussi pour ses partenaires.

En particulier, les commandes de masques personnalisés avec le logo pour l'entreprise et d'uniformes pour les établissements domestiques ont connu une forte augmentation, de trois ou quatre fois plus élevée que les mois précédents. L’important en ce moment, c’est de livrer les produits commandés dans les délais et d’assurer la sécurité des employés dans la chaîne de production.

La compagnie Dony prend bien des mesures préventives contre le coronavirus. L’ensemble de ses bureaux et usines, à l'intérieur comme à l'extérieur, est régulièrement désinfecté. L’établissement organise souvent des tests de dépistage du COVID-19 à ses employés et ouvriers. "Comme des vagues épidémiques peuvent continuer de survenir et durer longtemps, nous devons adopter une approche proactive", indique son directeur Pham Quang Anh. Ainsi, l’environnement de travail des ouvriers répond aux conditions d'hygiène de prévention épidémique : espace bien aéré, installation de systèmes de filtrage de l’air, etc.

De plus, "Dony cherche aussi à élargir son marché et à promouvoir ses activités commerciales pour atteindre les objectifs fixés", partage-t-il.

À la SARL Viêt Thang Jean, située dans la ville de Thu Duc, les ateliers confectionnent chaque semaine environ 20.000 produits à destination des États-Unis, de l’Europe et du Japon. Un millier de ses salariés ont été vaccinés. L'entreprise élargit ses établissements de fabrication afin que ses ouvriers puissent s’adapter en cas de blocus et d’isolement : ils seront disposés à travailler, manger et se reposer sur place.

En ce moment, plus de 7.500 employés de la Société par actions de textile et d’investissement commercial Thành Công - TCM (arrondissement de Tân Phu) sont divisés en deux équipes de travail. Bien que cette organisation coûte plus cher, l’entreprise respecte les règles de distanciation sociale selon la directive N°16 du Premier ministre appliquée actuellement à Hô Chi Minh-Ville comme dans toutes les localités du Sud.

Pénurie de main-d’œuvre

Les commandes sont assez abondantes dans le secteur textile mais la pénurie de main-d’œuvre pèse sur la reprise des entreprises.
Photo : VNA/CVN

Actuellement, les commandes sont assez abondantes dans le secteur du textile et de l’habillement mais la pénurie de main-d’œuvre pèse sur la reprise des entreprises. "Nous ressentons un déficit de main-d’œuvre dans notre entreprise. Il nous manque 50% de travailleurs", précise la directrice de la Compagnie d’habillement Thanh Hoa (arrondissement de Binh Tân), Nguyên Thi My Hang. Sa production quotidienne n'est plus que de 6.000 à 7.000 produits, contre environ 15.000 auparavant. Cette entreprise a négocié avec ses partenaires pour retarder la livraison des commandes.

La Compagnie par actions d’habillement Binh Minh (arrondissement de Binh Thanh) a reçu des commandes jusqu'à la fin du troisième trimestre 2021 de la part de clients aux États-Unis et en Europe. Pourtant, elle n'ose accepter que des commandes égales à environ 70% du total en 2019. Cela lui permet de bien réagir en cas de mauvaise situation, les commandes seront transférées vers les usines de l'entreprise dans d'autres zones de production. Son directeur Vo Quang Hào fait savoir qu'avant de recevoir une commande, il doit calculer et choisir les articles qui conviennent. Le délai de livraison doit, quant à lui, être allongé. En cas de pénurie de main-d'œuvre, les ouvriers d’autres chaînes de production ou les employés du bloc indirect devront être mobilisés.

La plupart des entreprises textiles souhaitent que leurs employés soient vaccinés contre le COVID-19 dès que possible. Un représentant de l'Association vietnamienne du textile et de l'habillement (Vinatex) déclare que les entreprises du Vinatex sont prêtes à prendre en charge tous les coûts de vaccination de leurs employés. Actuellement, Vinatex compte environ 150.000 employés. Pour les vacciner, ses entreprises doivent dépenser de 100 à 200 milliards de dôngs.

Selon le président de l'Association du textile, de la broderie et du tricot de Hô Chi Minh-Ville, Pham Xuân Hông, la croissance des exportations textiles constatée ces derniers temps est liée aux commandes des principaux marchés tels que les États-Unis, l'UE et le Japon.

Au cours des six premiers mois de l'année, ces marchés se sont redressés dans la catégorie des produits populaires comme les pantalons, les t-shirts, les chemises ; tandis que la demande en articles de mode et de vestes a chuté.

C'est la différence de demande du marché par rapport à la période pré-pandémie. Certains pays producteurs en concurrence directe avec le Vietnam étant également confrontés à l'épidémie, leurs usines sont fermées, donc de nombreuses commandes ont été transférées au Vietnam.

Au troisième trimestre de cette année, les commandes sont relativement stables et certaines entreprises ont signé des commandes pour le quatrième trimestre.

Fin mai, la 4e vague épidémique a commencé à affecter les activités des entreprises à Hô Chi Minh-Ville. Mais les entreprises textiles ont rapidement préparé leur plan pour se soutenir et se partager les commandes afin d'assurer une livraison dans les délais pour les partenaires.

Hoàng Lan/CVN
 
* Article publié dans le cadre de la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental N°84 daté du 29 mai 2020 sur les mesures pour remédier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, débloquer les investissements publics et assurer la sécurité sociale dans le contexte de pandémie de COVID-19.
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le Vietnam rouvrira la station balnéaire de Phu Quôc aux touristes internationaux Le Vietnam rouvrira le premier octobre prochain sa célèbre station balnéaire de Phu Quôc (Sud) aux touristes internationaux venant d’un pays ou territoire classé en zone verte, au moment où son tourisme espère des jours meilleurs après un hiatus dévastateur en raison de l’épidémie de COVID-19.