22/06/2021 16:58
Selon l’Office général des statistiques (GSO), la croissance du Produit intérieur brut (PIB) du Vietnam au premier semestre n’est estimée qu’à 5,8%, en raison des impacts de l’épidémie de COVID-19.
>>L’agriculture vietnamienne en croissance malgré le COVID-19
>>Forum national sur l'économie collective et les coopératives prévu au 3e trimestre
>>Vietnam, une destination attrayante pour les investisseurs étrangers

Une usine de Toyota Vietnam à Vinh Phuc.
Photo : VNA/CVN

Des représentants de différentes entreprises et de nombreux experts estiment qu’il faut des politiques appropriées en vue de permettre aux entreprises de surmonter les difficultés et d’attirer davantage d’investissements directs étrangers (IDE).

Le président du groupe Sunhouse, Nguyên Xuân Phu, a déclaré que plusieurs grandes entreprises souhaitaient bénéficier de mécanismes et politiques plus ouverts et plus efficaces, ainsi que de procédures plus simples, car l’épidémie de COVID-19 offrait des opportunités de développement, outre des défis.

De son côté, Nguyên Duc Kiên, chef de l’équipe économique du Premier ministre, a estimé qu’il s’agissait d’un bon moment pour les entreprises vietnamiennes d’augmenter leurs parts de marché sur le marché mondial et qu’elles avaient besoin d’un soutien de politiques appropriées.

Il a également insisté sur la nécessité de lancer de nouveaux mécanismes et politiques plus drastiques pour saisir les opportunités liées à l’attraction des IDE. 

Les politiques appropriées aideront le pays à atteindre l’objectif de croissance de 6,5%, voire plus, pour cette année et les années suivantes, a-t-il affirmé.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.