05/03/2018 15:47
Les entreprises japonaises s'engagent à appliquer des technologies avancées pour développer des infrastructures urbaines à Hô Chi Minh-Ville, a déclaré Keiji Kimura, président de l'Association des entreprises japonaises participant au développement des éco-villes à l'étranger (J-CODE - Japan Conference on Overseas Development of Eco-Cities).
>>70% des entreprises japonaises souhaitent développer leurs activités au Vietnam
>>Les investissements japonais au Vietnam continueront de prospérer en 2018
>>Hô Chi Minh-Ville s'engage à favoriser les investisseurs japonais

De nombreuses entreprises participent au séminaire sur l’embellissement et le développement urbain de Hô Chi Minh-Ville, le 3 mars. Photo : VNA/CVN

Lors d'un séminaire sur l’embellissement et le développement urbain co-organisé par l'Association de l’immobilier de Hô Chi Minh- Ville (HoREA) et la J-CODE, le 3 mars, à Hô Chi Minh-Ville, Keiji Kimura a déclaré que le Japon voulait coopérer avec la mégapole du Sud pour régler les défis tels que les embouteillages, la pression démographique et la pollution de l'environnement.

J-CODE compte maintenant 57 membres ayant une vaste expérience dans la gestion financière, la planification du développement et la construction d'infrastructures urbaines, a-t-il déclaré. L’organisation souhaite coopérer avec Hô Chi Minh-Ville en vue de la faire d’une ville moderne, écologique et s’orientant vers le développement durable, a-t-il déclaré.

Le président de HoREA, Lê Hoàng Châu, a déclaré que sa ville compte environ 1.200 projets immobiliers nécessitant de la coopération avec des partenaires, en particulier ceux du Japon.

Le directeur adjoint du Service municipal de la construction, Lê Trân Kiên, a précisé qu'entre 2016 et 2020, la ville s'efforce de relocaliser 20.000 ménages vivant sur et le long des digues et des canaux. Pour réaliser cet objectif, la ville a divisé les projets d'aménagement urbain en trois catégories, dont ceux qui utilisent le budget de l'État, ceux qui concernent la construction de logements commerciaux en combinaison avec le développement urbain.

D'ici 2020, la ville prévoit de réparer, d'améliorer et de construire la moitié des 474 anciens immeubles construits avant 1975, a-t-il ajouté.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Le tourisme vietnamien séduit les Bangladais Les voyagistes vietnamiens devraient accorder plus d'attention au marché bangladais, tout en favorisant la coopération avec des partenaires bangladais pour concevoir des circuits touristiques adaptés aux Vietnamiens et aux Bangladais, a déclaré l’ambassadeur du Vietnam au Bangladesh, Trân Van Khoa.