02/07/2019 14:31
L'Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam (EVFTA) fournira un cadre de coopération, aidant les deux parties à discuter des réglementations, à simplifier les procédures douanières et à mettre en place un mécanisme visant à régler les risques potentiels. C’est ce qu’a déclaré Pascale Rouhier, secrétaire générale du Conseil européen des jeunes agriculteurs (CEJA).
>>EVFTA: porte d’entrée dans les chaînes de valeur mondiales
>>EVFTA: profiter des opportunités offertes pour les produits vietnamiens
>>EVFTA: pression sur les entreprises pour accroître leur compétitivité

Répondant au correspondant de l'Agence vietnamienne d’Information, le 30 juin, Pascale Rouhier a déclaré que cet accord aurait des impacts positifs sur les produits agricoles européens. L'UE espère obtenir une exonération totale de taxe sur les produits laitiers, comme indiqué dans l'accord, afin que les exportateurs européens puissent rivaliser sur un pied d'égalité avec la Nouvelle-Zélande et conserver un avantage concurrentiel par rapport aux exportateurs américains, a-t-elle noté.

Transformation des fruits à l'exportation à la Compagnie par actions Nafoods du Sud. Photo: Danh Lam/VNA/CVN

Selon Pascale Rouhier, les entreprises européennes se félicitent de l’engagement pris par l’UE de fournir un soutien technique au Vietnam en matière de mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS) et de sécurité sanitaire des aliments.

Une fois cet accord entré en vigueur, les entreprises des deux côtés pourraient rivaliser sur un pied d'égalité avec d’autres concurrents. Il favorisera également les activités commerciales à l’égard des noix de cajou, du café, du thé et des produits aquatiques, a-t-elle indiqué, affirmant que le secteur agroalimentaire de l’UE exhorterait le Parlement européen (PE) à ratifier cet accord afin qu'il soit mis en vigueur début 2020.

Pour sa part, Pierre Grönin, responsable du bureau à Bruxelles de l'Association allemande de l'industrie chimique, a déclaré que le Vietnam pouvait répondre aux exigences du marché européen et importer de nombreux produits de l'UE, notamment produits chimiques. Aussi  les deux parties vont se compléter mutuellement. Au cours des négociations de ce document, les investissements européens au Vietnam ont fortement augmenté, contribuant à accroître la valeur des échanges commerciaux du pays, a-t-il déclaré, soulignant que les entreprises européennes espéraient que l'accord serait ratifié en 2020.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Baie de Ha Long, l'une des destinations de croisière les plus photographiées au monde Le magazine britannique Woman and Home a qualifié la baie de Ha Long de l'une des destinations de croisière mondiales les plus citées sur Instagram.