25/09/2016 09:37
Depuis quelques années, les marques vietnamiennes ont entamé un virage à l’international et n’hésitent plus à rentrer sur des marchés exigeants. Elles misent sur une amélioration de la qualité ou encore les coentreprises, des stratégies qui se montrent pour l’heure payantes.

>>Un label pour le riz vietnamien est vital
>>Vinamilk en tête des 50 marques les plus valorisées du Vietnam en 2016
>>Développement d'un label touristique du Vietnam

Au début 2016, Vinamilk a signé un contrat d’exportation de lait en poudre pour enfants d’une valeur de 12,5 millions de dollars au Moyen-Orient, et ce dès le premier jour de la Foire Gulfood 2016. Photo : CTV/CVN

Fin juin, lors de la Summer Fancy Food Fair Show à New York, la Compagnie par actions des produits laitiers du Vietnam (Vinamilk) a présenté le lait et la crème condensés aux consommateurs américains. Dès la fin de la foire, ces deux produits ont été mis dans les rayons des supermarchés d’Arizona et de Californie. Un joli tour de force de Vinamilk, et qui signe une nouvelle avancée dans son plan stratégique d’exporter à travers le monde ses biens «made in Vietnam».

Pour s’implanter dans les supermarchés de l’un des grands producteurs laitiers au monde, Vinamilk a recouru à sa filiale Driftwood Dairy basée en Californie. Cette dernière a été fondée de longue date, et reste l’un des principaux fournisseurs de lait dans les écoles primaires au Nord de la Californie. Son rachat avait surpris beaucoup en 2013 car le marché américain, réunissant déjà quelques milliers de marques, est très concurrentiel.

«L’opération d’achat de Driftwood Dairy est notre premier pas pour introduire nos produits dans le marché américain. L’usine est aussi le lieu de production de lait organique qui sera revendu par la suite sur le marché vietnamien», explique Dô Thanh Tuân, responsable la communication externe de Vinamilk.

Outre les États-Unis, les produits laitiers «made in Vietnam» de Vinamilk sont présents déjà dans plus de 40 pays et territoires, générant un chiffre d’affaires total compris entre 250 et 270 millions de dollars par an, lequel ne cesse d’augmenter d’année en année. Un succès dû à des efforts inlassables dans la promotion de la marque à travers le monde. 

Thiên Long, une marque de fournitures scolaires très prisée par les consommateurs vietnamiens, exporte ses stylos à bille en Europe depuis 2000.
Photo : CTV/CVN

La qualité, facteur décisif

Vinamilk ambitionne de se classer dans le top 50 des plus grands fournisseurs de produits laitiers au monde. Selon la directrice générale Mai Kiêu Liên, pour concrétiser cette ambition, la société considère l’investissement à l’étranger comme sa principale stratégie à suivre ces prochaines années. «Pour rivaliser avec les autres pays, il faut se concentrer sur les facteurs les plus importants tels que la qualité aux normes internationales, le prix raisonnable et le service client», analyse-t-elle.

Autre industrie, mais même appétit. Alors qu’elle vient tout juste de finaliser une commande pour un partenaire sud-coréen concernant des ustensiles de cuisine, la Compagnie par actions des meubles en bois Duc Thành va devoir s’occuper de deux nouveaux marchés : la Colombie et le Myanmar. «Nous avons exploré ces nouveaux marchés via des conseillers commerciaux détachés dans les ambassades du Vietnam dans ces pays. Les perspectives sont grandes, car nos produits conviennent aux goûts et aux exigences des consommateurs locaux», s’enthousiasme Lê Hông Thang, le directeur général.

Forte de son expérience de plus de 20 ans à exporter dans plus de 45 pays, Duc Thành a consolidé sa place dans des marchés parfois les plus exigeants en matière de normes de qualité, à l’image du Japon, de l’Union européenne ou encore de la République de Corée. «Actuellement, nos commandes sont stables sur ces marchés», affirme le directeur général. La Compagnie par actions de tôle de Dông A ambitionne de promouvoir sa marque au delà des frontières vietnamiennes. Nguyên Thành Trung, Pdg de l’entreprise, a révélé que Dông A a exporté 8.000 tonnes de taule froide pour une valeur d’environ 5,5 millions de dollars aux États-Unis à la mi-août. Ce lot fait partie d’un contrat d’une valeur estimée à 60 millions de dollars signé pour cette année.

Nguyên Thành Trung est optimiste concernant la suite des opérations d’ici la fin 2016 : «Nous allons atteindre une croissance des exportations de 40% par rapport à l’année dernière».     

Linh Thao/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Quang Nam: Hôi An parmi les villes les plus attractives au monde Le magazine Travel and Leisure vient de publier un classement des 15 villes les plus attractives au monde comportant à la 8e place la vieille ville de Hôi An, dans la province de Quang Nam (Centre).