26/08/2021 16:34
Les entreprises américaines placent de grands espoirs sur le marché vietnamien, avec des investissements qui devraient être renforcés suite au voyage au Vietnam de la vice-présidente américaine Kamala Harris cette semaine.
>>Vers un commerce équitable et durable Vietnam - États-Unis
>>La Maison Blanche souligne le renforcement du partenariat intégral avec le Vietnam

L'usine au Vietnam de la compagnie américaine General Electric Company.
Photo : DDDN/CVN

Selon Chad Ovel, président de la Chambre de commerce américaine (AmCham) au Vietnam, Kamala Harris a choisi le Vietnam comme pays prioritaire à visiter lors de sa première tournée en Asie. C'est une preuve claire que les États-Unis apprécient à la fois la coopération en matière de sécurité et le partenariat économique solide avec le Vietnam.

Plusieurs sociétés multinationales américaines, telles que Pfizer, Abbott Laboratories, Intel, Qualcomm, UPS et Mastercard augmentent également leurs investissements au Vietnam et sont optimistes quant aux perspectives du marché.

Russell Reed, directeur général d'UPS au Vietnam et en Thaïlande, a déclaré qu'en tant que l'une des économies à la croissance la plus rapide de la région, le Vietnam présente des opportunités intéressantes, en particulier avec l'essor de l'économie numérique et du commerce électronique transfrontalier. Le gouvernement vietnamien a soutenu le commerce international et les investissements étrangers directs, comme en témoignent les principaux accords commerciaux signés au cours des deux dernières années, l’Accord de libre-échange Vietnam - UE (EVFTA) et l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP).

Pour sa part, Winnie Wong, directeur national de Mastercard au Vietnam, au Cambodge et au Laos, a déclaré qu'avec l'ambition de se développer dans la fourniture de solutions financières sans contact, Mastercard s'engage à s'adapter rapidement et à investir en permanence pour contribuer à la construction d'un Vietnam sans numéraire.

Des entreprises américaines renforcent également leurs liens avec leurs homologues vietnamiennes dans le domaine de fabrication de vaccin. Récemment, Vingroup a signé un contrat avec Arcturus Therapeutics Biotechnology Joint Stock Company des États-Unis pour recevoir un transfert exclusif de technologie pour la production de vaccins à ARNm contre le COVID-19.

Avec une capacité annuelle de production pouvant atteindre 200 millions de doses, Vingroup devrait sortir les premiers lots de vaccins début 2022.

La réponse mondiale à la pandémie est l'une des questions dont Kamala Harris discute avec les dirigeants du Vietnam et de Singapour lors de sa tournée asiatique.

Selon Stephen Olson, chercheur à la Fondation Hinrich, la visite de la vice-présidente Kamala Harris au Vietnam est probablement avant tout symbolique. À travers ses récentes visites de haut niveau dans l'ASEAN, l'administration de Joe Biden essaie de signaler qu'elle est engagée dans la région et disposée à s'engager avec ses partenaires régionaux.

Le Vietnam figure désormais sur la liste des destinations d'investissement alternatives pour les investisseurs américains. Un rapport du Center for Strategic and International Studies a révélé que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui a commencé en 2017, a forcé certaines entreprises américaines à  diversifier leurs chaînes d'approvisionnement.

Le Vietnam joue un rôle de plus en plus important dans la chaîne d'approvisionnement mondiale des États-Unis. Plus récemment, l'American Apparel and Footwear Association - représentant plus de 1.000 marques, détaillants et fabricants de renommée mondiale - a envoyé une lettre au président Joe Biden pour augmenter la distribution de vaccins au Vietnam.

De plus, l'AmCham au Vietnam a été très active pour plaider auprès de l'administration de Joe Biden afin de faire du pays un bénéficiaire prioritaire des dons de vaccins dans le monde.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Des bulles touristiques dans le Sud Vietnam L’épidémie de COVID-19 étant désormais sous contrôle, le tourisme revit à Hô Chi Minh-Ville. Après des circuits fermés vers Cu Chi et Cân Gio, en banlieue de la ville, c’est maintenant toute la région du Sud qui se rouvre aux touristes saigonnais.