28/12/2018 08:55
Les Émirats arabes unis ont rouvert jeudi 27 décembre leur ambassade à Damas, nouveau signe d'un possible réchauffement des relations entre les pays arabes et le pouvoir syrien de Bachar al-Assad.

Photo prise le 27 décembre montrant l'ambassade des Émirats arabes unis à Damas. Photo: AFP/VNA/CVN

L'initiative intervient au moment où les forces pro-gouvernementales syriennes, soutenues par les deux indéfectibles alliés, l'Iran et la Russie, contrôlent aujourd'hui près des deux-tiers du pays, multipliant les victoires face aux rebelles et aux jihadistes. La Syrie avait été mis au ban du monde arabe dès la fin 2011, et des pays, notamment du Golfe, avaient rappelé leurs ambassadeurs, pour protester contre la répression menée par le pouvoir de Damas contre des manifestations pro-démocratie, avant de soutenir pour certains l'opposition en exil et les rebelles armés.

Jeudi 27 décembre, le drapeau des Émirats arabes unis a été hissé sur le bâtiment de l'ambassade, dans le quartier huppé d'Abou Roumaneh, lors d'une cérémonie à laquelle ont été conviés des diplomates en poste en Syrie, notamment arabes. "L'ambassade des Émirats arabes unis à Damas a repris ses activités", a annoncé dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères émirati, précisant qu'un chargé d'affaires par intérim prenait ses fonctions à compter de jeudi 27 décembre.

"Un rôle arabe en Syrie est devenu encore plus nécessaire face à l'expansionnisme régional de l'Iran et de la Turquie", a justifié sur Twitter Anwar Gargash, ministre d'État aux Affaires étrangères des Émirats. "À travers leur présence à Damas, les Émirats cherchent à activer ce rôle" arabe, a-t-il souligné. La réouverture de l'ambassade était évoquée depuis plusieurs semaines alors que des travaux de rénovation étaient menés dans le bâtiment.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.