24/05/2021 11:59
Au Vietnam, les élections législatives sont non seulement un moment politique important mais aussi une fête de toute la nation. Avis des jeunes étrangers au Vietnam.
>>Le président de l’AN : le scrutin qui montre la force du peuple
>>Les élections se déroulent comme prévu dans tout le pays
>>La vice-présidente Vo Thi Anh Xuân se rend aux urnes à An Giang

Le Laotien Ouan Yang. Photo : TĐ/CVN
"Les élections législatives du Vietnam sont considérées comme une fête nationale importante, avec divers panneaux d’affichage dans chaque rue. L’ambiance devient plus animée quand tous les canaux de communication locaux diffusent les informations des candidats. Les chansons modernes et joyeuses sur les élections législatives résonnent dans les rues, en transmettant des messages mémorables et utiles", a estimé Ouan Yang, un jeune laotien poursuivant ses études post-universitaires à l’Académie diplomatique du Vietnam.

Il s’est déclaré impressionné par les propos de la chanson intitulée Le chant pour les élections législatives de 2021, qui expriment les sentiments d’un citoyen exerçant son droit et son devoir civiques.

Le contenu de la chanson est d’encourager les jeunes à être proactifs, à faire usage de leurs droit et devoir en tant que citoyens pour exprimer leur volonté et leurs aspirations pour les élections. "Je crois que de nombreux jeunes vietnamiens, après avoir écouté cette chanson passionnante, prendront davantage conscience du fait que le vote est d’une importance cruciale pour l’avenir de leur pays et seront responsables durant ce vote", a-t-il souligné.

La Philippine Cristy Fannie Suarez Bonotan. Photo : TĐ/CVN
La Philippine Cristy Fannie Suarez Bonotan, 25 ans, vit au Vietnam depuis quatre ans. Elle est actuellement professeure d’anglais à Nha Trang. Elle ne cache pas sa surprise face à l’ambiance animée et multicolore des élections pour choisir les députés de l’Assemblée nationale de la XVe législature et les membres des Conseils populaires à tous les niveaux pour le mandat 2021-2026.

"Dans la rue, je vois de nombreuses peintures, panneaux et affiches intéressantes sur les élections législatives, avec des ouvriers, des étudiants, des militaires, des fonctionnaires, des agriculteurs et des membres des ethnies en train de voter. Les élections législatives du Vietnam sont une fête nationale, pour tous les citoyens, quels que soient leur classe, leur appartenance ethnique ou leur profession etc.", a partagé Cristy Fannie Suarez Bonotan.

L'Espagnol Rufino Aybar. Photo : TĐ/CVN
Ces derniers jours, Rufino Aybar, 22 ans, un Espagnol actuellement en  études universitaire à la Faculté de droit international de l’Académie diplomatique du Vietnam, a pris en haute considération l’enthousiasme du peuple vietnamien à l’égard des élections législatives et locales du pays.

"Cette excitation est présente dans le quotidien. Partout où je vais, je sens l’intérêt de chacun pour cette fête nationale. Pourtant, la confiance de tous les citoyens dans l’Assemblée nationale et le gouvernement est ce qui m’a le plus impressionné", a dit Rufino Aybar.

Sur TikTok, il y a également de nombreuses vidéos liées aux élections publiées par des jeunes qui ont 18 ans cette année. Ils ne peuvent pas cacher leur enthousiasme, avec des légendes telles que "Avez-vous pu encore voter ?", "Tout est bien préparé pour les élections chez moi", "Qui peut voter pour la première fois cette année comme moi ?", etc.

La Britannique Liv Lavidaloca.
Photo : TĐ/CVN
"Il y a quelques jours, je suis allée chez une amie vietnamienne dans le district de Hoàng Mai à Hanoï. Quand je suis arrivée chez elle, j’ai vu que ses parents venaient de recevoir des cartes d’électeur et une brochure en couleur contenant des photos et des informations sur les candidats à l’Assemblée nationale et les candidats au Conseil populaire de la ville. Je les ai vus tous les deux lire très attentivement ces documents et parler de l’élection avec des voisins venus leur rendre visite. Je les ai également vus tous les deux sortir leur téléphone et chercher des informations sur Internet", a raconté Liv Lavidaloca, 23 ans, venue de Brighton, Royaume-Uni.

La jeune britannique apprécie hautement la responsabilité des autorités locales en donnant toutes les informations sur les candidats à la population.
 
Q. Hoa - Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong