30/08/2020 07:00
L’entrée en vigueur de l’EVFTA ouvre non seulement des opportunités pour le Vietnam, mais crée également de nouvelles perspectives pour les économies européennes, notamment dans le contexte d’instabilités mondiales. Avis d’experts.
>>EVFTA, un accord favorable au commerce vietnamo-européen
>>Exportation : belles perspectives pour les produits phares

Le Vietnam, avec sa population jeune et active, est l’une des économies les plus dynamiques au monde.
Photo : VNA/CVN

Ces derniers jours, l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange Vietnam - Union européenne (EVFTA) a fait couler beaucoup d’encre dans les organismes de presse européens. Ils ont souligné les grandes opportunités pour les entreprises européennes d’accéder au marché vietnamien, considéré comme la porte d’entrée de l’Asie du Sud-Est.

Le ministère tchèque de l’Industrie et du Commerce a estimé, dans un récent article publié sur son site web, que l’EVFTA pourrait sauver des millions de couronnes pour les entreprises tchèques. Selon ce ministère, cet accord, entré en vigueur le 1er août après huit ans de négociations, ouvre de nouvelles opportunités pour la République tchèque sur ce marché vietnamien en croissance rapide de près de 100 millions d’habitants et inséré dans une région d’Asie du Sud-Est particulièrement attractive sur le plan économique.

La vice-ministre responsable de l’Union européenne et du Commerce extérieur, Martin Tauberová, a déclaré que cet accord permettrait de diversifier des chaînes d’approvisionnement mises à mal par la pandémie de COVID-19, permettant ainsi de mieux faire face à d’éventuelles crises mondiales similaires à l’avenir.

Le commerce bilatéral au beau fixe

"L’économie vietnamienne se développe rapidement en Asie du Sud-Est, avec une forte croissance de la classe moyenne. Ces perspectives montrent aux entreprises italiennes en particulier et européennes en général qu’à côté des opportunités d’y produire à un coût bon marché, investir au Vietnam permettra d’accéder à l’ASEAN, un marché fort de plus de 600 millions d’habitants", a constaté à la presse viet-namienne l’ambassadeur d’Italie, Antonio Alessandro. Selon le diplomate, "l’EVFTA entre en vigueur à un moment particulièrement important et opportun", notamment dans le contexte de récession économique et de retour en force du protectionnisme dans le monde.
 
L’EVFTA favorisera non seulement la croissance du commerce et des investissements entre le Vietnam et l’UE, mais constituera une force motrice pourque les deux parties puissent coopérer en faveur d’une transformation de la croissance vers un développement durable. C’est ce qu’ont constaté des experts lors du forum en ligne "L’EVFTA - Opportunités de coopération stratégique pour le développement durable", organisé fin juillet par le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce et la Chambre de Commerce européenne au Vietnam (EuroCham).

Lors de ce forum, Jean-Jacques Bouflet, vice-président de l’EuroCham, a affirmé que l’EVFTA exprimait la conviction et l’attente des Européens de voir se créer une véritable coopération commerciale et financière globale avec le Vietnam. En conséquence, les entreprises de l’UE ont la possibilité d’accéder à l’un des marchés de consommation les plus dynamiques de l’ASEAN et même d’Asie.

"L’entrée en vigueur de cet accord créera une force motrice plus grande, incitant les entreprises européennes à investir au Vietnam, un marché solide et animé d’une forte croissance", a affirmé Jean-Jacques Bouflet. À son avis, dans le contexte des activités commerciales mondiales gravement touchées par la pandémie de COVID-19, l’EVFTA aidera à dynamiser le commerce et l’investissement des deux parties, à consolider les relations bilatérales dans les 20 ou 30 années à venir. Jean-Jacques Bouflet a déclaré que les récents rapports sur l’indice du climat des affaires (BCI) montrent que les entreprises européennes ont évalué très positivement les potentiels et l’environnement de l’investissement et des affaires du Vietnam. 

Le bois vietnamien a la cote à l’export.
Photo : VNA/CVN

Selon Guru Mallikarjuna, directeur général de la compagnie Bosch Vietnam, les entreprises de l’UE s’attendent à ce que l’EVFTA implique des réformes institutionnelles d’envergure créant un espace plus transparent pour les investissements et les affaires au Vietnam, à ce qu’il encourage ce pays asiatique à continuer la formation de sa main-d’œuvre, et à ce qu’il promeuve la numérisation des informations et des processus de gestion.

Les entreprises de l’UE souhaitent contribuer au développement économique du Vietnam en promouvant la coopération, les liens technologiques et les processus opérationnels entre les groupes multinationaux de l’UE et les petites et moyennes entreprises vietnamiennes.

L’EFVTA à la Une des médias européens

Le magazine de l’industrie autrichienne Industriemagazin.at a interrogé Christoph Neumayer, secrétaire général de la Fédération des industries autrichiennes, qui avait affirmé que l’EVFTA devrait être "une pierre angulaire pour accéder aux futurs marchés des entreprises européennes". Selon lui, l’accord contribuera à ouvrir les marchés, à supprimer les barrières commerciales et revêt déjà une grande importance pour la croissance durable et l’emploi en Europe.

La ministre autrichienne de l’Économie, Margarete Schramböck, a affirmé que l’EVFTA deviendrait "une force motrice importante" pour l’économie axée sur l’exportation de ce pays. Elle a invité les compagnies autrichiennes et européennes à pénétrer des marchés à forte croissance tels que celui du Vietnam.

Le site d’informations financières http://onvista.de de l’Allemagne a célébré le fait que les entreprises européennes accèdent désormais plus facilement au marché vietnamien grâce à l’EVFTA. Neues Deutschland, un journal allemand, a écrit que la Direction du port de Hambourg était très enthousiasmée par l’entrée en vigueur de cet accord, affirmant que le commerce bilatéral bénéficierait aux activités de ce port allemand. L’an passé, environ 106.000 conteneurs standard (TEU) ont été manutentionnés entre ce port et les ports vietnamiens, un nombre record à ce jour qui devrait être prochainement battu.

Le site http://nuernberger-blatt.de, a précisé qu’après l’entrée en vigueur de l’EVFTA, les taxes sur la viande bovine et l’huile d’olive seront levées d’ici trois ans, tandis qu’une période maximale de cinq ans est appliquée pour les produits laitiers, fruits et légumes. Le Vietnam s’est également engagé à protéger de la contrefaçon les indications géographiques de 169 produits alimentaires traditionnels européens.
Linh Thao - Manh Hùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.