09/03/2009 02:43
L'ambassade du Japon au Vietnam a remis le 6 mars à Hanoi les études sur les poissons de l'empereur Akihito à l'Université des sciences naturelles, relevant de l'Université nationale de Hanoi, en présence de l'ambassadeur japonais au Vietnam, Mitsuo Sakaba, et du recteur de l'Université des sciences naturelles, Bùi Duy Cam.
En 1976, dans le cadre des études de l'empereur Akihito sur les poissons au Vietnam, une nouvelle espèce de gobie (nom scientifique : Glossogobius sparsipapillus) a été découverte dans la rivière Cân Tho (delta du Mékong). Cette nouvelle espèce a été présentée ensuite dans un journal japonais d'ichtyologie. Un spécimen de Glossogobius sparsipapillus a été offert à l'Université nationale de Hanoi. Il est exposé actuellement dans le muséum de l'Université des sciences naturelles.

À l'occasion de la visite du prince héritier japonais au Vietnam en février dernier, l'empereur Akihito l'a chargé de remettre ses études ichtyologiques à la partie vietnamienne.

"La remise des études scientifiques de l'empereur Akihito sur une nouvelle espèce de gobie au Vietnam contribue grandement au resserrement des relations d'amitié bilatérales", a souligné l'ambassadeur japonais au Vietnam, Mitsuo Sakaba. Pour Bùi Duy Cam, "ce cadeau est vivement apprécié par les scientifiques vietnamiens".

L'Université des sciences naturelles a établi des relations de coopération avec plusieurs homologues japonais : Institut des sciences et de l'économie du Japon, Université d'Osaka, celle de Tokyo... Chaque année, elle envoie des étudiants et enseignants dans le Pays du Soleil Levant pour des formations post-universitaires.

Quê Anh/CVN
(09/03/2009)
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

La zone du patrimoine de Huê sera ouverte gratuitement pendant le Têt Pendant les trois jours du Têt du Cochon 2019, soit entre le 5 et 7 février, la visite sera gratuite pour tous les sites qu'abrite l’ancienne Cité impériale de Huê, selon le Centre de préservation des vestiges de l'ancienne Cité impériale de Huê.