27/02/2019 17:05
Les donateurs ont annoncé leur engagement à verser plus de 2,6 milliards de dollars américains en faveur des opérations humanitaires au Yémen, a déclaré mardi 26 février le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, lors d'une conférence de presse à Genève, à l'issue de la conférence des donateurs sur le Yémen.
>>Yémen: les besoins humanitaires restent énormes
>>Yémen: accord sur un retrait des combattants de Hodeida (ONU)

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, lors d'une conférence de presse à Genève.
Photo: VNA/CVN

Une conférence des donateurs pour venir en aide aux Yéménites, soit la troisième du genre, a été organisée mardi 26 février par les Nations unies, la Suède et la Suisse. À cette occasion, l'ONU et ses partenaires humanitaires ont lancé un appel pour lever 4,2 milliards de dollars en vue d'aider 15 millions de personnes qui se trouvent dans le besoin.

"Les promesses annoncées représentent plus de 2,6 milliards de dollars", a affirmé le chef de l'ONU. Cela représente une augmentation par rapport aux 2,01 milliards de dollars de promesses de dons de l'année dernière.

Après quatre années de conflit, la crise humanitaire au Yémen est la pire du monde. Alors que le conflit se poursuit, environ 80% de la population yéménite, soit environ 24 millions de personnes, avaient besoin d'une assistance humanitaire et d'une protection.

M. Guterres a déploré qu'"avec la poursuite des combats et l'effondrement de l'économie, deux millions de personnes supplémentaires sont tombées dans une crise humanitaire l'année dernière".

"Au Yémen, il ne s'agit que d'une petite fraction d'une immense catastrophe humanitaire", a poursuivi le chef de l'ONU qui a souligné que des dizaines de milliers de personnes ont été tuées ou blessées depuis l'escalade du conflit, dont beaucoup de civils.

Face à ce sombre tableau sur le plan humanitaire, M. Guterres a exhorté "toutes les parties à fournir un accès humanitaire sûr, sans restriction et sans condition à toutes les régions du pays".

Il a ainsi appelé les belligérants de respecter le droit international humanitaire et la protection des civils et des infrastructures civiles.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.