25/12/2020 13:09
Au moment où le monde attend le passage à la Nouvelle Année, l’Agence Vietnamienne d'Information (VNA) a sélectionné les dix événements internationaux les plus marquants en 2020.

>>2020, une année riche en changements 


1. La pandémie de COVID-19 s’est propagée dans le monde entier

Photo : AFP/VNA/CVN

La pandémie de COVID-19 causée par le virus SARS-CoV-2 apparu pour la première fois à Wuhan (Chine) s’est propagée rapidement dans tous les continents, infectant plus de 78 millions de personnes et faisant plus de 1,7 million de décès, provoquant une double crise sanitaire et économique. Londres et le Sud-Est de l’Angleterre ont été reconfinés, le 20 décembre, pour juguler une nouvelle souche du coronavirus. La "course" pour développer les vaccins a enregistré des progrès considérables. Certains pays ont même déjà lancé une campagne de vaccination de masse, mais l’épidémie est encore compliquée et imprévisible. Elle a influencé profondément tous les aspects de la vie, forçant le monde à s’adapter à une "nouvelle normalité".

2. L’élection présidentielle la plus inhabituelle de l’Histoire américaine

Photo : AFP/VNA/CVN

La course à la Maison Blanche en 2020 entre l’actuel président Donald Trump du Parti républicain et l’ancien vice-président Joe Biden du Parti démocrate a présenté de nombreux points inhabituels encore jamais vus dans le processus d’élection et de comptabilisation des votes. Joe Biden a gagné mais la controverse persistante et les batailles juridiques après l’élection du 3 novembre ont provoqué des dissidences dans la politique et la société américaines. La transition défavorable du pouvoir a également entravé les efforts de lutte contre la pandémie de COVID-19 aux États-Unis, l’un des pays les plus touchés.

3. Signature du Partenariat régional économique global

Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Après huit ans de négociations, le 15 octobre, les dix pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et ses cinq partenaires (Australie, Chine, République de Corée, Japon, et Nouvelle-Zélande) ont signé le Partenariat régional économique global (RCEP - Regional Comprehensive Economic Partnership). Cet accord a créé le marché de libre-échange le plus grand du monde, avec 2,2 milliards de consommateurs, représentant plus de 30% de la population mondiale et un PIB d’environ 27.000 milliards d’USD, soit 30% du PIB mondial. Il constitue un accord intégral et ouvre de nouvelles opportunités de coopération commerciale multilatérale en Asie-Pacifique, créant une force motrice pour la croissance et la reprise de l’économie mondiale affectée fortement par la pandémie de COVID-19.

4. L’économie mondiale fait face à la pire récession depuis la Seconde Guerre mondiale

Photo : AFP/VNA/CVN

Selon le Fonds monétaire international, en raison de la pandémie de COVID-19, le PIB mondial pourrait diminuer de 4,4% en 2020. Les mesures de fermeture des frontières ont bloqué le commerce et brisé les chaînes d’approvisionnement, entraînant une vague de faillites d’entreprises de par le monde. Le marché mondial a enregistré des fluctuations historiques : le prix du pétrole brut américain a chuté à son plus bas niveau à moins de 40 USD/baril, le prix mondial de l’or a dépassé pour la première fois le seuil historique des 2.000 USD/once, l’arrêt automatique des transactions de nombreux marchés boursiers a été activé pour empêcher la chute libre. Les pays ont lancé des plans de relance économique avec une injection sans précédent de plusieurs milliers de milliards d’USD.

5. Israël normalise ses relations avec quatre pays arabes

Photo : AFP/VNA/CVN

En quatre mois, Israël a établi des relations respectivement avec quatre pays arabes que sont les Émirats arabes unis, le Bahreïn, le Soudan et le Maroc, contribuant à promouvoir la stabilité au Moyen-Orient. Cependant, ces accords ont été critiqués parce que leur signature va à l’encontre de la politique de la Ligue arabe qui associe toujours la normalisation des relations avec Israël à la fondation de l’État de Palestine. En même temps, le Moyent-Orient fait face à de grands risques d’instabilité après la mort du général iranien Qassem Soleimani dans un raid américain et l’assassinat du scientifique nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh.

6. Manifestations violentes liées aux problèmes religieux et au racisme

Photo : Xinhua/VNA/CVN

La mort de George Floyd, un homme noir, à cause de violence policière aux États-Unis a entraîné des émeutes et manifestations violentes dans le monde entier. Des manifestations anti-racisme se sont rapidement répandues dans plusieurs villes en Allemagne, en Belgique, en France, au Canada, en Australie... Une vague de manifestations dans les pays musulmans visant à faire appel au boycottage des produits français a éclaté après la déclaration du président français Emmanuel Macron affirmant son soutien à la publication des caricatures du prophète Mohammed. Le discours du président français faisait suite à l’assassinat de l’enseignant français Samuel Paty par un extrémiste islamique pour avoir montré en classe ces caricatures.

7. De nouveaux conflits d’armée au Nagorny Karabakh

Photo : AFP/VNA/CVN

L’affrontement militaire entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie dans la zone contestée du Nagorny Karabakh a duré plus d’un mois, causant des milliers de blessés et menaçant la sécurité et la stabilité dans toute la région du Caucase. Après au moins trois accords de cessez-le-feu rompus, le 9 novembre, le président russe Vladimir Poutine, son homologue azerbaïdjanais Ilham Aliyev et le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan ont signé un accord de fin des hostilités au Nagorny Karabakh. La Russie et la Turquie y ont mis toutes leurs influences afin de surveiller cet accord dans le cadre d’activités communes de maintien de la paix.

8. Accord historique entre Londres et Bruxelles pour un avenir après le Brexit

Photo : Xinhua/VNA/CVN

Les Européens et le Royaume-Uni ont conclu jeudi 24 décembre, après des négociations éreintantes et à la veille de Noël, un accord historique sur leurs futures relations commerciales, qui leur permettra d'éviter le choc dévastateur d'un "no deal" pour leurs économies en fin d'année. L'accord  historique entre Londres et Bruxelles a été salué par les chefs de l'UE et le Premier ministre britannique Boris Johnson, mais suscite des craintes chez les pêcheurs européens qui estiment être "les grands perdants" du compromis, atteint une semaine seulement avant le divorce définitif du 1er janvier. La conclusion d'un texte de 2.000 pages en à peine dix mois constitue aussi une prouesse pour un accord de cette envergure dont la conclusion prend en général des années.

9. Des pays serrent la vis des plate-formes technologiques

Photo : AFP/CVN

Les grandes plate-formes technologiques telles que Facebook, Google ou Twitter font l’objet d’enquêtes continuelles et sont poursuivies en justice dans de nombreux pays pour ne pas avoir pris de mesures suffisamment fortes afin d’empêcher la diffusion de fausses informations et de contenus illégaux en ligne. Beaucoup de grandes sociétés se sont jointes au mouvement en retardant ou annulant le lancement de leurs campagnes publicitaires sur Facebook et Twitter. Celles-ci font aussi face à des accusations sur la protection des données personnelles des utilisateurs. Pour des raisons de sécurité nationale, les États-Unis, l’Inde, le Pakistan, l’Australie... ont interdit certaines applications mobiles comme Tik Tok ou WeChat.

10. La légende du football Diego Maradona s’est éteinte

Photo : Xinhua/VNA/CVN

Maradona est un des plus grands footballeurs de tous les temps. "Le gamin en or" argentin et le roi du football brésilien Pelé se sont vu décerner par la FIFA le titre de "Meilleur footballeur" du XXe siècle. Grâce à son talent, son dévouement et sa forte capacité d’inspiration, Maradona a conquis le cœur de générations de fans de football dans le monde entier. Ainsi, après sa mort le 25 novembre à l’âge de 60 ans, avec un deuil national de trois jours en Argentine, des cérémonies et des hommages dédiés à Maradona ont été organisés aux quatre coins du monde. Particulièrement, l’Argentine a décidé de rebaptiser la Coupe de la Ligue professionnelle Coupe Diego Armando Maradona. Le stade Sao Paolo de la ville italienne de Naples a été rebaptisé "Diego Armando Maradona".

Hoàng Phuong/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

COVID-19 : la stratégie de Hanoï pour relancer le tourisme en 2021 Comment sauver le tourisme suite à la crise sanitaire ? Hanoï et ses acteurs touristiques ont déjà préparé un plan de relance pour 2021. Le cap est clairement fixé : le marché intérieur !