01/01/2016 05:38
Dans le domaine culturel, l’année 2015 au Vietnam a été ponctuée par une série d’événements qui ont fait grand bruit. Voici les dix faits les plus marquants sélectionnés par le journal Thể thao & Văn hóa (Sports & Culture) de l’Agence Vietnamienne d’Information.
>>Nette tendance à fêter le Nouvel An loin de la maison
>>Lancement de la chaîne de l’éducation - VTV7 à l’occasion du Nouvel An 2016
>>Plein feu sur les spectacles du Nouvel An 2016 à Hanoi

1. Patrimoine mondial : la liste n’en finit pas de s’allonger

 
Le Comité du patrimoine mondial, réuni à Bonn (Allemagne) du 28 juin au 8 juillet, a approuvé l’extension de trois sites déjà inscrits au patrimoine mondial, dont le Parc national de Phong Nha - Ke Bàng (nouvelle proposition d’inscription au titre de nouveaux critères et extension). Ce Parc, inscrit en 2003 sur la Liste du patrimoine mondial, couvrait 85.754 ha. Avec cette extension, il s’étend désormais sur 126.236 ha (+46%). Le Parc présente un paysage de plateaux karstiques et de forêts tropicales, très divers du point de vue géologique, parsemés de grottes et rivières souterraines. Il abrite une biodiversité exceptionnelle avec de nombreuses espèces endémiques. Son extension permettra une protection additionnelle aux bassins versants dont l’importance est vitale pour l’intégrité des paysages karstiques.

Parc national de Phong Nha - Ke Bàng (province centrale de Quang Binh), patrimoine mondial de l’UNESCO.

Puis, début décembre, le tir à la corde traditionnel vietnamien a été inscrit à la Liste du patrimoine mondial immatériel de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), aux côtés de trois autres pays asiatiques ayant une tradition similaire (Cambodge, Philippines et République de Corée). Cette nouvelle inscription porte à dix le nombre de patrimoines culturels immatériels du Vietnam inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.

Le tir à la corde vietnamien classé au patrimoine mondial.
Photo : Lam Thanh/CVN

2. De grandes fêtes réussies
 
À commencer par les célébrations des 40 ans de la réunification nationale (30 avril 1975), des 70 ans de la Fête nationale de la République socialiste du Vietnam (2 septembre 1945) et des 250 ans de la naissance du grand poète Nguyên Du (1765-2015), homme de culture du monde.

Célébration des 250 ans de la naissance du grand poète Nguyên Du (1765-2015), homme de culture du monde.
Photo : VNA/CVN

3. Le 7e art vietnamien récompensé
 
C’est le cas du film Tôi thấy hoa vàng trên cỏ xanh (Je vois des fleurs jaunes sur l’herbe verte), du documentaire Lửa Thiện Nhân (Feu de Thiên Nhân - Feu bienveillant) ou du XIXe Festival du film vietnamien. En particulier, Tôi thấy hoa vàng trên cỏ xanh, diffusé à l’étranger sous le nom de Dear brother, a été la première production du secteur privé commandée par l’État. L’œuvre, qui a généré de grosses recettes, ce qui est peu fréquente dans l’histoire du cinéma national, a décroché quatre prix (dont le Lotus d’Or du meilleur film) au XIXe Festival du film vietnamien.

"Tôi thấy hoa vàng trên cỏ xanh", diffusé à l’étranger sous le nom de "Dear brother", a décroché quatre prix (dont le Lotus d’Or du meilleur film) au XIXe Festival du film vietnamien.

4. Des beautés vietnamiennes sous les sunlights
 
En remportant le titre de 3e dauphine du concours de beauté Miss International 2015 en novembre au Japon, Thúy Vân est devenue la reine de beauté vietnamienne la plus distinguée sur la scène mondiale.

Au concours Miss Monde tenu en décembre en Chine, Lan Khuê a terminé dans le Top 11, soit le meilleur classement jusqu’à maintenant pour une Vietnamienne dans un concours de ce niveau.

Pham Huong a aussi beaucoup attiré l’attention du public dans le pays et à l’étranger lors du concours Miss Univers organisé en décembre aux États-Unis.

2015 restera comme une année mémorable des beautés vietnamiennes (de gauche à droite : Thúy Vân, Lan Khuê et Pham Huong).

 5. Querelles autour de droits d’auteur
 
La poète Phan Huyên Thu s’est vu retirer le prix de son œuvre Bạch lộ par l’Association des écrivains de Hanoi pour violation du droit d’auteur.

À un niveau inférieur, la contestation du droit d’auteur du poème Tổ quốc gọi tên mình (La Patrie appelle mon nom) entre Nguyên Phan Quê Mai et Ngô Xuân Phúc a continué de faire le buzz.
 
6. Avis inconciliables autour de fêtes sacrificielles
 
Une série de débats houleux ont eu lieu autour de fêtes sacrificielles que sont celles du porc à Bac Ninh (Nord), du buffle au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) ou à Phú Tho (Nord). Des fêtes considérées comme barbares et violentes par certains, et comme des traditions méritant à ce titre d’être préservées par d’autres.

Des fêtes sacrificielles font l'objet d'une série de débats houleux.

En 2015, une campagne de l’Alliance de protection canine d’Asie (APAC) contre le commerce de viande de chien a attiré nombre de signatures en quelques semaines grâce à une vidéo virale intitulée Về đi, Vàng ơi ! (Retourne à la maison, Or !), partagée sur les médias sociaux.
 
7. Des «œuvres» sur Youtube provoque l’ire du public
 
Tel est le cas du Talk-show Những kẻ lắm lời (Bitches in Town) censé s’inspirer de la vie privée des stars, ainsi que du film inspiré d’un fait divers sanglant : le massacre de six personnes d’une même famille à Binh Phuoc (Sud). Contraintes d’être retirées de Youtube, voire condamnées à une amende, ces «œuvres» autoproduites, autodiffusées ont également commencé à poser la question de la gestion et de l’orientation des programmes de divertissement sur les réseaux sociaux.

Le Talk-show "Những kẻ lắm lời" (Bitches in Town) a été contraint d’être retiré de Youtube.

8. Des livres gay qui ne font rire personne
 
Des livres chinois contenant des passages très osés sur la sexualité homosexuelle, traduits et publiés largement sur le marché vietnamien, ont été critiqués par l’opinion publique pour ne pas s’accorder avec le puritanisme de la société vietnamienne. En mai, le Département de la publication a décidé de suspendre la sortie de ces ouvrages.
 
9. Célébrissime grotte Son Doong
 
La grotte Son Doong (province centrale de Quang Binh) a acquis une audience internationale grâce à une émission télévisée retransmise en direct le 13 mai en soirée dans le cadre du programme "Good Morning" de la chaîne de télévision américaine ABC. Cet événement, en plus de susciter la fierté des Vietnamiens, a contribué à faire connaître encore plus le nom de Son Doong à l’international. Seulement une semaine plus tard, cette grotte spectaculaire est apparue dans la bande annonce du film Peter Pan de Warner Bros, vue par plus de dix millions de personnes.

La désormais célèbre grotte Son Doong, dans la province de Quang Binh (Centre).

10. Scandale autour d’un Quôc ca revisité
 
Pour fêter son anniversaire, une entreprise du Sud a eu la mauvaise idée de chanter un air inspiré du Quôc ca (hymne national), avec des paroles modifiées. L’affaire a fait grand bruit au sein de l’opinion publique, et la désapprobation a été générale. Elle a même été discutée au parlement et les points de vue ont été unanimes : il faut sanctionner rigoureusement l’unité ou les individus responsables.
 
TTVH/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Sixième conférence sur la coopération touristique Vietnam - Taïwan (Chine) La 6e Conférence sur la coopération Vietnam - Taïwan (Chine) dans le tourisme a été organisée le 23 novembre dans la ville de Ha Long, province septentrionale de Quang Ninh.