26/10/2018 09:10
La République de Corée et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) ont complété le retrait des armes et postes de contrôle de la Zone commune de sécurité (JSA) au sein de la zone démilitarisée (DMZ) qui divise la péninsule coréenne, a annoncé jeudi 25 octobre le ministre sud-coréen de la Défense.
>>Corées: Macron demande des "engagements" concrets de Pyongyang
>>La République de Corée examine la levée des sanctions qu'elle a engagées contre la RPDC

Le président sud-coréen Moon Jae-in (gauche) et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, ont signé la Déclaration de Pyongyang, le 19 septembre. 
Photo: AFP/VNA/CVN

Le ministre a déclaré dans un communiqué que les autorités militaires de la Corée du Sud et de la RPDC ainsi que le commandement des Nations unies avaient retiré toutes les armes à feu, munitions et sentinelles des postes de contrôle de la JSA à 13h00 heure locale (04h00 GMT).

Le désarmement de la JSA avait été convenu par les chefs de la Défense des deux Corées en septembre lors du sommet de Pyongyang entre le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant suprême de la RPDC Kim Jong Un.

Pour la tâche de sentinelle, 35 soldats désarmés seront stationnés par chaque camp dans la JSA, a indiqué le ministre sud-coréen.

Au cours des deux prochains jours, les deux Corées et le commandement de l'ONU ont prévu de mener une vérificaiton conjointe du retrait.

À partir du 1er octobre, les soldats des deux camps ont mené une opération de 20 jours pour retirer les mines antipersonnels au sein de la JSA, qui a été établie juste après l'armistice de la Guerre de Corée (1950-1953).

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Bac Giang: un champ de fleurs de tournesols pour les fans de photos Situé dans le quartier de Da Mai, ville de Bac Giang, à 55 km de Hanoï, le champ de fleurs de tournesols attire des visiteurs venant des quatre coins du pays.