26/06/2018 19:14
Face à la concurrence croissante de nombreux grands détaillants étrangers, les entreprises vietnamiennes de vente au détail se tournent vers le marché rural pour augmenter leurs parts de marché.
>>Des supérettes GS25 prochainement au Vietnam
>>Le boom des supérettes au Vietnam
>>Une nouvelle concurrence entre les vendeurs au détail

De nombreux détaillants locaux ont commencé à investir dans les supermarchés et les dépanneurs en zones rurales. Photo: Trân Viêt/VNA/CVN

Une enquête sur le secteur du commerce de détail dans 30 pays en développement effectuée par la société de conseil A.T. Kearney a montré que le Vietnam était l'un des marchés les plus attrayants d'Asie du Sud-Est. Le pays a également été classé 6e en termes d'indice du commerce de détail en 2017.

Selon des données du  ministère vietnamien de l'Industrie et du Commerce, le secteur du commerce de détail et des services a enregistré une croissance annuelle moyenne de 10% entre 2011 et 2017 pour atteindre 3.234 billions de dôngs (environ 141,5 milliards de dollars) en 2017. Au cours des cinq premiers mois de 2018, le chiffre d'affaires total de ce secteur a été estimé à 1.752 billions de dôngs (76,65 milliards de dollars), en hausse de plus de 10% en glissement annuel.

La présence de détaillants étrangers sur le marché vietnamien est un signe positif car ils vont créer des changements et apporter plus d'options aux consommateurs. Les experts ont déclaré que les détaillants vietnamiens devaient renouveler leurs modèles commerciaux afin de se différencier de leurs homologues étrangers. Ils devraient aussi profiter des produits locaux pour attirer les consommateurs.

De nombreux détaillants locaux ont commencé à investir dans les supermarchés et les dépanneurs en zones rurales. Vingroup est un exemple, dont la chaîne de magasins de proximité VinMart est devenue la plus grande du pays avec 1.500 magasins dans 30 villes et provinces, et ce en seulement deux ans.

Saigon Co.op a évolué différemment, transformant les épiceries traditionnelles des zones résidentielles en agents commerciaux modernes portant le logo du groupe Co.op Smile.

De nombreux petits et moyens détaillants investissent également dans des dépanneurs. La société de commerce Tuoi Mart à Hô Chi Minh-Ville coopèrent avec les syndicats de certaines entreprises pour ouvrir des magasins dans des zones industrielles en banlieue de Hô Chi Minh-Ville et dans d'autres provinces telles que Tây Ninh et Long An pour répondre aux besoins des travailleurs dans les zones reculées.

Pour aider les détaillants nationaux à rivaliser avec des entreprises étrangères, l'Association des détaillants du Vietnam (AVR - Association of Vietnam Retailers) a proposé au gouvernement la création d'un groupe de distribution basé sur un partenariat entre les quatre principaux distributeurs vietnamiens : Saigon Co.op, Phu Thai Group, Satra et Hapro.

Pour que le marché domestique de vente au détail rattrape le monde, les experts ont souligné la nécessité d'un soutien sous la forme de politiques macroéconomiques. Quant aux détaillants vietnamiens, ils devraient investir dans le personnel, les technologies de gestion, la création de marques et la promotion, ainsi que diversifier  leurs modèles  commerciaux.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.