05/12/2018 16:46
Le députés UDI-Agir défendront un texte jeudi 6 décembre à l'Assemblée, dans le cadre de leur "niche parlementaire", afin d'allouer quinze millions d'euros supplémentaires à la recherche sur les cancers touchant les enfants.
>>Les députés rassemblés face aux cancers des enfants

Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, à la sortie de l'Élysée à Paris.
Photo: AFP/VNA/CVN

L'Assemblée avait voté dans le cadre de la première lecture du projet de budget pour 2019 un amendement du gouvernement octroyant 5 millions d'euros de plus à la recherche sur les cancers pédiatriques , mais cela reste "insuffisant" selon le président du groupe UDI-Agir Jean-Christophe Lagarde, qui veut porter ce financement à "20 millions d'euros supplémentaires", comme d'autres groupes d'opposition.

"On nous présente les cinq millions d'euros comme une avancée. Je ne vais pas dire que ce n'est pas une avancée. Mais entre cinq et vingt millions, l'écart est faible quand on regarde ce que représente le budget de l'État d'une part, et le budget de la Sécurité sociale d'autre part", a estimé l'élu de Seine-Saint-Denis lors d'une conférence de presse. Les députés UDI-Agir avaient proposé à l'occasion du débat budgétaire, puis de l'examen la semaine passée d'une proposition de loi MoDem, la création d'une taxe sur les laboratoires pharmaceutiques, a souligné M. Lagarde.

"Que l'on garantisse au moins que l'on ne renonce pas à chercher parce qu'il n'y aurait pas d'argent dans le privé et que l'on ne veut pas en mettre. C'est ça le fond du débat que nous aurons jeudi 6 décembre avec la ministre de la Santé", a expliqué le président du groupe devant un chercheur et des parents d'enfants malades.

"Cette recherche n'est pas finançable par le privé parce qu'il n'y a pas de rentabilité possible (...) Le rôle de la puissance publique est donc de combler les carences du privé", a conclu M. Lagarde. La proposition de résolution de son groupe "invite le gouvernement à créer un fonds spécifique destiné à la recherche oncologique pédiatrique", doté d'au moins 20 MEUR par an.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.