29/07/2020 23:28
Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo et la ministre des Affaires étrangères australienne Marise Payne ont évoqué, lors d’une déclaration commune, une série de questions bilatérales, régionales et internationales.
>>Mer Orientale : Malaisiens et Indonésiens appellent au règlement des différends sur la base du droit international
>>Mer Orientale : le Vietnam salue les positions des pays conformes au droit international

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo (droite) et la ministre des Affaires étrangères australienne Marise Payne, le 28 juillet à Washington.
Photo : Le Figaro/CVN

Mike Pompeo et Marise Payne se sont préoccupées des récentes évolutions dans la région indo-pacifique, à l’issue de la 30e consultation ministérielle entre ces deux pays le 28 juillet à Washington.

Les États-Unis et l’Australie ont affirmé dans leur déclaration commune que selon le verdict rendu en 2016 par la Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye (Pays-Bas) dans le contentieux territorial entre les Philippines et la Chine, les revendications de Chine en Mer Orientale sont contraires au droit international.

Les revendications chinoises sur ses "droits historiques" sur les zones maritimes délimitées par la "ligne des neuf traits" sont contraires à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), selon cette déclaration.

Le verdict rendu en 2016 par la CPA est la décision finale et contraignante, ont affirmé les deux parties, ajoutant que les déclarations de souveraineté en Mer Orientale doivent être résolues sur la base du droit international.

Les deux parties ont exprimé leur soutien aux droits légaux d'exploiter les ressources naturelles offshore, y compris les projets d'exploration pétrolière et gazière de longue date, ainsi que la sécurisation des pêcheries en Mer Orientale.

Cette déclaration commune a également salué la récente déclaration de l'ASEAN affirmant que le Code de conduite en Mer Orientale (COC) doit être conforme à la CNUDM. Les parties doivent renforcer leur engagement à ne pas prendre de mesures qui compliquent et aggravent les tensions, en particulier la militarisation en Mer Orientale, selon la déclaration.

La déclaration commune entre le secrétaire d’État américain Mike Pompeo et la ministre des Affaires étrangères australienne Marise Payne a également affirmé que la région indo-pacifique est au centre de l'alliance américano-australienne et que les deux pays travailleront avec l'ASEAN, l'Inde, le Japon et la République de Corée pour maintenir une région sécuritaire et prospère, en s'appuyant sur le droit international.

Les États-Unis et l'Australie ont salué le Vietnam, en tant que président tournant de l'ASEAN, pour montrer clairement son leadership dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.

Les deux parties ont souligné le rôle du Sommet de l'Asie de l'Est pour relever les défis politiques et sécuritaires; salué et reconnu le rôle du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) en tant que principal forum économique de la région qui contribue à aider la région à résister aux futurs chocs économiques et lutter contre les menaces liées à la santé humaine, en particulier les maladies transmissibles, en encourageant les investissements et le commerce dans la région.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Hôi An va accueillir de nouveau des touristes À partir du 24 septembre, la vieille ville de Hôi An de la province de Quang Nam (Centre) va accueilir de nouveau des touristes.