09/10/2018 15:14
Les spécialistes européens de la cybersécurité se retrouveront en conclave à partir de mercredi 10 octobre à Monaco, conscients de porter une responsabilité de plus en plus centrale dans la vie des entreprises.
>>Le monde de la cybersécurité se réunit à Lille après une série de piratages massifs
>>Les nouvelles accusations de piratage portées par Washington sont "dangereuses"

Un ordinateur infecté par un "rançongiciel", après une cyberattaque mondiale, le 27 juin 2017 à Geldrop, aux Pays-Bas. Photo: AFP/VNA/CVN

Plusieurs milliers d'experts sont attendus dans la principauté pour trois jours d'échanges, pour ce qui est "un événement unique au niveau européen", selon Eric Boulay, le directeur d'Accenture Security pour la France et le Benelux.

Après les grandes cyber-attaques de 2017 - Wannacry, NotPetya, la campagne présidentielle américaine - "il y a eu une vraie prise de conscience" dans les entreprises, estime-t-il.

Le responsable de la sécurité informatique d'une entreprise n'est plus seulement chargé de veiller sur la sécurité du système d'information de l'entreprise. Ses compétences s'étendent désormais bien au-delà, par exemple aux usines où les machines sont connectées et donc vulnérables.

"Les automatismes, les systèmes de commandes sont parfois assez anciens, utilisent des systèmes d'exploitation un peu anciens qui n'ont pas été "patchés" (mis à jour pour réparer des vulnérabilités)", explique M. Boulay.

"Les entreprises se sont réorganisées", et on voit de plus en plus d'entreprises où c'est le directeur des opérations, voire le PDG lui-même qui va s'intéresser aux travaux du responsable de sécurité informatique, souligne-t-il.

"La perception du risque reste très diffuse", tempère Bernard Ourghanlian, le directeur technique et sécurité de Microsoft France. "Le risque peut souvent être très visible dans les mains du responsable de la sécurité informatique, moins visible au niveau du directeur informatique, et encore moins visible au conseil d'administration", prévient-il.

L'Anssi, l'agence publique chargée de coordonner la défense informatique française, partage cette prudence. "Le niveau de maturité" sur les risques cyber augmente très vite chez les grandes entreprises, estime Guillaume Poupard, le directeur général de l'Anssi.

"Maintenant, si on regarde au niveau d'acteurs plus petits, notamment des PME, le niveau de sécurité reste très insuffisant", regrette-t-il. "La plupart des PME n'ont pas conscience que leur sécurité numérique n'est pas au niveau" et "les systèmes à destination des PME ne sont pas assez sécurisés", souligne M. Poupard. 

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.