06/09/2021 11:51
La gastronomie de Hanoï est encore plus savoureuse dans les croquis haut en couleurs des membres du groupe des dessinateurs urbains de Hanoï.
>>Hanoï fait partie du Top 10 des villes idéales pour boire de la bière
>>Bâtonnet de beignet au lait de soja pour le petit déjeuner

Le ''bun dâu mam tôm'' de Xuân Hiên.
Photo : Hanoi Times/CVN

En restant chez eux pendant la période de distanciation sociale, les gourmands peuvent toujours profiter des plats préférés de Hanoï à travers... des images alléchantes, grâce à l’idée groupe des dessinateurs urbains de Hanoï (USK Hanoï).

Alors que tous les restaurants sont fermés cette fois, l’USK Hanoï a lancé le défi de dessiner la nourriture et les restaurants de Hanoï. "Les tasses de café, les verres de bière et la cuisine de rue de la ville nous manquent tellement, en plus de se rassembler pour prendre des photos et dessiner ensemble", a déclaré l’architecte Trân Thi Thanh Thuy, professeure à l’Université d’architecture de Hanoï, cheffe de l’USK Hanoï.

"Par conséquent, nous ouvrons le défi pour satisfaire notre nostalgie et créer un terrain de jeu pour les amateurs de beaux-arts et nos membres pour pratiquer le dessin tous les jours", a-t-elle ajouté.

En peu de temps après le lancement du défi, le groupe a reçu plus de 100 dessins divers de plats familiers tels que pho, bun ôc (nouilles blanches avec des ampulaires), bun dâu mam tôm (nouilles blanches avec morceaux de tofu rissolé), banh cuôn (ravioli en rouleau). Même après la clôture du défi, des dessins ont continué d’être envoyés au concours.

"C’est une idée très intéressante. Cela nous inspire à dessiner comme lorsque nous nous sommes rencontrés et avons partagé notre passion pour Hanoï avant l’épidémie. J’ai fait presque un dessin chaque jour", a déclaré un membre de l’USK, Lê Phuong.

Hà Phuong, élève du collège Kim Giang dans le district de Thanh Xuân, à Hanoï, a impressionné le groupe avec des croquis, dont un sur le pho cuôn (rouleaux de pâte de riz au bœuf). Le pho cuôn est l’une des spécialités de Hanoï les plus populaires et préférées de la population locale, comme Phuong.

Le "pho cuôn" de Hà Phuong.
Photo : Hanoi Times/CVN

En rejoignant le groupe en 2019, Hà Phuong a participé à de nombreuses excursions notamment à Mù Cang Chai, Pù Luong, Huê, Cuc Phuong. Incapable de voyager maintenant, elle dessine les plats de Hanoï à partir de ses souvenirs de voyages passés.

"J’espère que l’épidémie de COVID-19 sera enrayée rapidement afin que je puisse à nouveau rencontrer les membres du groupe et déguster ces délicieux plats dans le Vieux quartier de Hanoï", a-t-elle confié.

Non seulement les gens de Hanoï mais aussi ceux d’autres endroits et même de l’étranger ont participé au défi. Alors que Truong Giang de Hô Chi Minh-Ville a contribué de superbes photos de "pho" de Hanoï, le peintre Sutien Lokulprakit de Thaïlande a envoyé son croquis de banh mi Nhu Lan, une marque populaire de sandwich à Hanoï.

En particulier, outre les plats, l’architecte philippin Arki Mark a également dépeint des restaurants pendant la période de distanciation sociale à travers ses croquis, de la bia hoi (bière pression) aux restaurants de pho et aux magasins de collations et de desserts dans le Vieux quartier de Hanoï.

"C’est très calme maintenant, si différent des autres jours où il y avait toujours beaucoup de monde et de véhicules. C’est un moment spécial pour la beauté paisible des vieilles maisons typiques et des rues désertes", a-t-il observé.

"Tous les dessins sont très intéressants. Chacun montre le talent et l’angle de l’artiste", a déclaré l’architecte Trân Thi Thanh Thuy. "Les meilleurs seront compilés dans un livre sur la cuisine de rue de Hanoï. Non seulement il présente des plats délicieux, mais le livre racontera également les histoires de restaurants et de marchands de longue date dans le langage des croquis", a-t-elle ajouté.

Même pendant l’épidémie de COVID-19, Hanoï est toujours belle avec sa riche culture culinaire à travers des dessins émotionnels qui évoquent l’amour et la nostalgie.

L’USK Hanoï a été fondée en 2016 par un groupe d’architectes locaux dans le but de préserver la beauté de Hanoï et de répandre leur amour pour la communauté à travers des croquis.

Fort de plus de 7.500 membres, le groupe a organisé des voyages pour dessiner des rues, des anciens bâtiments et des villages de métiers d’artisanat traditionnels, contribuant à préserver et à promouvoir les valeurs du patrimoine et de la culture de Hanoï.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Dà Nang démarrerait les activités touristiques à partir du 20 octobre La pandémie de COVID-19 est sous contrôle. La ville de Dà Nang au Centre envisage de démarrer les activités touristiques locaux à partir du 20 octobre. Cette information a été donnée lors d’un récente contact entre des électeurs de Dà Nang et le Conseil municipal populaire.