20/10/2018 00:39
Selon des experts économiques, bien que les prix plus élevés des carburants affectent les consommateurs, la hausse des cours mondiaux du pétrole aide le Vietnam à accélérer sa croissance économique et à construire de nouvelles infrastructures.

>>La BM prévoit une croissance de 6,8% en 2018 pour le Vietnam
>>La qualité de la croissance du Vietnam s’améliore
 

Le Vietnam exportera environ 11,23 millions de tonnes de brut en 2018.
Photo: VNA/CVN


L’industrie du pétrole est sous le contrôle de l’État, représenté par le fournisseur d’énergie PetroVietnam dont les revenus annuels sont de 3,1 milliards de dollars. Une grande partie du pétrole provient des zones maritimes de l’est et du sud du pays.

Si le cours du baril de pétrole brut est de 65 dollars cette année, soit plus que la moyenne de 60 dollars de l'an dernier, la croissance économique dépassera l'objectif de 6,7% fixé par l’Assemblée nationale.

Selon Ralf Matthaes, fondateur d’Infocus Mekong Research, "le Vietnam a de grandes réserves de gaz naturel et de pétrole, donc si les prix augmentent, cela lui bénéficiera".

Le ministère des Finances a prévu que les recettes budgétaires provenant des exportations de pétrole brut atteindraient 3,13 milliards de dollars lors des 9 premiers mois de 2018 (+42%). Le total des revenus de janvier à septembre a d'ores et déjà dépassé l'objectif de l'année. Frederick Burke, du cabinet d'avocats Baker McKenzie à Hô Chi Minh-Ville, a estimé que "pour le gouvernement et l’entreprise publique PetroVietnam, c'est une bonne nouvelle".

Le Vietnam exporte du pétrole principalement en Australie, en Chine, au Japon, en Malaisie, à Singapour et en Thaïlande. Les recettes se sont élevées à 224 milliards de dollars, soit une augmentation d’environ 6% depuis 2012.

Le Vietnam exportera environ 11,23 millions de tonnes de brut en 2018. Selon Matthaes, les revenus pétroliers aideront le gouvernement vietnamien à investir davantage dans les infrastructures publiques. Le Vietnam construit actuellement des infrastructures de communication au service du transport de marchandises pour l'exportation. Cela permettra de maintenir de gros fabricants au Vietnam et de rivaliser avec la Chine et d’autres pays d’Asie du Sud-Est.

Le gouvernement vietnamien investit actuellement dans les autoroutes et les transports publics urbains afin de remédier aux lacunes en termes logistique. Les entreprises publiques pourraient construire davantage de raffineries. Le Vietnam importe environ 70% de ses carburants, principalement de Chine, de Malaisie, de Singapour, de République de Corée et de Thaïlande. Cette dépendance vis-à-vis des importations pourrait augmenter les prix des carburants et donc l’inflation, selon des analystes et les médias nationaux. Les prix de l'essence augmenteront de 5 à 15% et pourraient augmenter l'inflation jusqu'à 0,64% par rapport à 2017.


CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Appliquer les TI pour dégager les difficultés du tourisme Au cours des dernières années, le tourisme a connu un taux de croissance plus élevé que celui de l’économie nationale. Cependant, il sera très difficile pour le secteur de maintenir son taux de croissance actuel car il est confronté à un certain nombre de lacunes en termes de politique de visa et d’infrastructures aériennes.