30/07/2020 14:25
Les cours du pétrole ont fini en hausse mercredi 29 juillet, soutenus par une baisse inattendue des réserves de brut aux États-Unis et des signes positifs concernant la demande chinoise.
>>Le pétrole, tiré par le plan européen, au plus haut depuis mars
>>Les prix du pétrole commencent la semaine en légère hausse

Un gisement pétrolier près de Williston, Dakota du Nord (États-Unis).
Photo : AFP/VNA/CVN

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre est monté de 53 cents ou 1,23% à 43,75 dollars à Londres. À New York, le baril américain de WTI pour le même mois a pris 23 cents ou 0,6% à 41,46 USD.

Les réserves de pétrole brut aux États-Unis ont connu la semaine dernière leur plus importante baisse hebdomadaire depuis décembre, selon un rapport publié mercredi 29 juillet par l'Agence américaine d'Information sur l'Énergie (EIA).

Les stocks américains de brut ont reculé de 10,6 millions de barils (MB) au 24 juillet, s'établissant à 526,0 MB. Les analystes avaient anticipé une hausse médiane de 450.000 barils.

Plusieurs analystes ont toutefois estimé que ces chiffres n'étaient pas nécessairement synonymes d'un retour de la demande en or noir, d'autant que les stocks d'essence et de produits distillés (fioul de chauffage et gazole) ont dans le même temps augmenté.

"Avec les incertitudes liées au COVID-19, qui continuent d'affecter lourdement la demande américaine et mondiale, il semble improbable que le baril monte au-delà des 45 dollars dans un futur proche", a souligné Bart Melek de TD Securities. Pour atteindre ce niveau, a jugé l'expert, il faudra "plus de garanties au sujet d'un vaccin et d'un traitement efficaces" contre le virus.

Le marché a malgré tout bien accueilli mercredi 29 juillet des signes positifs en provenance de Chine. "La Chine montre la voie du retour à la normale et, ce faisant, agit comme un pilier majeur du soutien des prix", a noté Stephen Brennock, de PVM. "Le plus grand importateur de brut au monde a établi des records consécutifs en mai et juin et les expéditions de brut vers la Chine devraient dépasser les 13 millions de barils par jour ce mois-ci", a-t-il ajouté, s'appuyant sur des données du groupe américain de données financières Refinitiv.
 
APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Le nombre d'arrivées internationales en octobre au Vietnam en hausse Le nombre d'arrivées internationales en octobre au Vietnam est en hausse de 7,6% sur une base mensuelle mais a baissé de 99,1% en glissement annuel.