08/01/2021 19:47

>>L'OPEP+ remet sa décision faute de consensus
>>Le pétrole se stabilise, en forte baisse sur l'année 2020

Les prix du pétrole ont continué de progresser jeudi 7 janvier, et retrouvé des sommets plus atteints depuis le début de la pandémie de COVID-19, soutenus par une offre contenue des membres de l'OPEP+. La perspective d'un plan de relance américain après la victoire des démocrates dans l'État de Géorgie dopait aussi les espérances d'un regain de la demande. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a grappillé 0,14% ou 8 cents, à 54,38 USD par rapport à la clôture de la veille. En début de séance à Londres, il avait touché 54,90 USD, un prix plus vu depuis le 26 février 2020. Le baril américain de WTI pour le mois de février a grimpé de son côté de 0,39% ou 20 cents à 50,83 USD après avoir atteint son plus haut depuis le 25 février à 51,28 USD. La hausse des deux cours de référence "se poursuit, bien qu'à un rythme plus lent que la session précédente", a observé Craig Erlam, analyste de Oanda. "Les marchés du pétrole continuent de se nourrir de la réduction unilatérale de sa production d'or noir par l'Arabie saoudite, à laquelle vient s'ajouter la victoire des démocrates en Géorgie", a-t-il continué.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre