06/01/2018 07:46
En visitant les provinces de Trà Vinh, Soc Trang, Kiên Giang et An Giang dans le delta du Mékong, on peut facilement reconnaître les zones habitées par l’ethnie khmère à travers les pagodes bouddhistes autour desquelles se trouvent des hameaux khmers, dont les festivals culturels sont profondément imprégnés de leur identité.
>>La musique pentatonique des Khmers
>>Ouverture de la fête Ok Om Bok des Khmers
>>Projet d’élaboration d’un dictionnaire bilingue Viêt-Khmer, Khmer-Viêt

La plupart des Khmers pratiquent le bouddhisme du Petit Véhicule (Hinayana). Les pagodes sont sacrées et très importantes dans leur vie. Il existe dans le Nam Bô (Sud) environ 600 pagodes khmères, grandes ou petites, avec plus de 10.000 moines. Certaines ont été construites il y a plusieurs siècles et sont reconnues comme reliques culturelles et architecturales nationales, telles que les pagodes Âng, Met, Hang et Doi...

Selon le moine Thach Nhât, “depuis longtemps, les hommes khmers doivent passer une certaine période de temps obligatoire dans les pagodes. Sinon, ils ne sont pas reconnus comme adultes. Les Khmers ont leur propre langue et leur propre écriture. Pendant leur période dans les pagodes, les jeunes hommes apprennent à écrire et à parler les langues khmère et pali. Les stagiaires apprennent aussi le bouddhisme. Cela contribue à la préservation et au développement de la langue khmère, la meilleure façon de préserver leur culture traditionnelle“.

Après cette période dans les pagodes, ils peuvent choisir de devenir moines ou de revenir à leur vie, en mettan à profit ce qu’ils ont appris pour aider la communauté.

Pour les Khmers, les pagodes sont les lieux les plus sacrés et les plus importants. Photo : Nguyên Luân/ VNP/CVN

Après leur mort, les Khmers sont incinérés et les cendres sont conservées dans la pagode. Photo : Nguyên Luân/VNP/CVN

L’histoire de la vie de Bouddha orne les murs des pagodes.
Photo : Nguyên Luân/VNP/CVN

Une cérémonie dans une pagode à Xoài Xiêm Moi, dans la province de Trà Vinh (delta du Mékong).  Photo : Nguyên Luân/VNP/CVN

Jeunes filles khmères exécutant une danse traditionnelle dans la pagode Kh’Leng, l’une des plus anciennes de la province de Soc Trang.
Photo : Minh Quôc /VNP/CVN

Son Nghia/VNP/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le "bain de feu" des Dao rouges pour accueillir le Nouvel An lunaire

Ouverture de la fête de la Mère Âu Co à Phu Tho La fête en commémoration de la Mère des Vietnamiens Âu Co a été officiellement inaugurée le 22 février (soit le 7e jour du 1er mois lunaire) au Temple qui lui est dédié dans la commune de Hiên Luong, district de Ha Hoa, province de Phu Tho (Nord).