28/06/2014 09:44
La diminution du nombre d’élèves recrutés par les écoles publiques et de l’effectif des classes compte parmi les nouveautés des prochains concours d’entrée aux lycées de Hanoi. Cela entraîne une forte pression chez les élèves et leurs parents.

Afin d’élever la qualité de l’enseignement, le Service de l’éducation et de la formation de Hanoi a demandé aux lycées publics de réduire le nombre d’élèves admis en leur sein et ainsi que l’effectif des classes.

Pour l’année scolaire 2014-2015, les 105 lycées publics de Hanoi recruteront 47.000 élèves.  Quy Trung/VNA/CVN


Pour l’année scolaire 2014-2015, 74.614 élèves de l’enseignement général secondaire de base de Hanoi se présenteront aux concours d’entrée des lycées. Le programme de l’enseignement général du Vietnam se divise en trois degrés : enseignement primaire – de la 1re à la 5e classe - ; enseignement secondaire de base – de la 6e à la 9e classe - ; et enseignement secondaire – de la 10e classe au baccalauréat.

Concrètement, 105 lycées publics recruteront 47.000 élèves, contre près de 12.000 pour les 88 écoles privées. Ngô Van Chât, chef du Bureau de gestion des concours et de l’expertise de la qualité de l’éducation (Service de l’éducation et de la formation de Hanoi), précise que cette année, seuls 65,8% des élèves ayant terminé le programme d’enseignement secondaire de base seront recrutés dans les lycées publics, le reste devant suivre leurs études dans des écoles privées, des centres de formation continue et des écoles de formation professionnelle.

Se préparer au mieux

«Tous les parents souhaitent voir leurs enfants étudier dans les écoles publiques. Pourtant, cette année, l’entrée dans ces lycées est plus difficile», s’inquiète Nguyên Huy Hoàng, un habitant de Hanoi. Selon lui, les écoles publiques disposent de bases matérielles suffisantes et possèdent une éducation de qualité. De plus les frais d’études sont raisonnables comparés à ceux des écoles privées. Les parents ne veulent pas envoyer leurs enfants dans les écoles de formation professionnelle ou les centres de formation continue.

Pourtant, selon M. Hoàng, les écoles privées disposent, elles aussi, de bases matérielles améliorées et d’un bon contingent d’enseignants s’y ajoutant des frais moyens variant entre 900.000 dôngs et un million de dôngs, accessibles à la plupart des habitants.

Pour être préparés au mieux, les élèves suivent des cours dans des centres d’entraînement, beaucoup de parents sont aussi tendus que leurs enfants. «Je pense que les sujets d’entrée de l’année 2014-2015 seront plus difficiles que ceux de l’année 2013-2014. C’est pourquoi, depuis le mois de février, ma fille suit des cours de préparation pour obtenir de bons résultats», confie Minh Tâm, domiciliée dans la rue Dào Tân, Hanoi. 

Mme Mai Hà, habitante du quartier de Bô Dê, arrondissement de Long Biên (Hanoi), se trouve dans le même état. Son fils s’est inscrit au concours d’entrée du lycée d’élites Hanoi-Amsterdam. «Après le Têt, mon fils a commencé à suivre des cours supplémentaires à son école tous les matins, et tous les soirs, il se consacre à un entraînement intensif dans un centre de cours de préparation, situé à côté du Palais des pionniers de Hanoi. En plus, à partir de maintenant, il va suivre des cours au lycée d’élites Hanoi-Amsterdam», fait savoir  Mme Mai Ha.

Des concours surveillés

Pham Huu Hoan, chef du Bureau de l’éducation de l’enseignement général (Service de l’éducation et de la formation de Hanoi), explique que la diminution du nombre d’élèves recrutés par les lycées publics et de l’effectif des classes a pour objectif d’élever la qualité de l’éducation et de la formation. Depuis le mois de mars, 20 missions d’inspection de ce service ont mené des contrôles sur les préparatifs en vue des prochains concours d’entrée aux lycées de Hanoi.

Les écoles qui ne répondent pas aux exigences en termes d’infrastructures et de compétence des enseignants doivent réduire le nombre d’élèves recrutés afin d’assurer la qualité de l’enseignement. Les problèmes liés aux prochains concours d’entrée aux lycées sont publiés sur la page web du Service de l’éducation et de la formation et dans le vade– mecum : Les choses à savoir sur les concours d’entrée aux lycées de Hanoi.

Concernant les inquiétudes de plusieurs parents au sujet d’éventuelles irrégularités, M. Hoan affirme qu’il s’agit d’un concours sérieux. Les violations seront fermement sanctionnées.

Huong Linh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.