17/03/2020 16:52
La ligue professionnelle de surf (WSL) a annulé mardi 17 mars jusqu'à fin mai l'ensemble des épreuves du circuit pro en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, entraînant un bouleversement du calendrier.
>>Circuit Pro de surf : le Français Jérémy Florès s'offre une victoire exceptionnelle
>>Surf: Gabriel Medina, l'autre star brésilienne

Le surfeur brésilien Italo Ferreira, sacré N°1 mondial à l'issue de la saison 2019 du circuit pro, lors des Pipe Masters à Haleiwa (Hawaï). Photo : AFP/VNA/CVN

Erik Logan, le patron de la World Surf League (WSL) qui organise le circuit, avait déjà annoncé dimanche 15 mars l'annulation de la première étape, prévue à la fin du mois sur le site de Snappers Rocks à Gold Coast, dans l'État du Queensland. Cette mesure a été étendue mardi aux deux étapes suivantes prévues à Bells Beach (Victoria) et à Margaret River (Australie-Occidentale).

Le maintien du Quiksilver Pro G-Land, qui doit effectuer son retour dans le calendrier du surf mondial en juin en Indonésie, n'est pas certain. "Nous avons l'intention de commencer la saison 2020 du Championship Tour, et toutes nos épreuves, dès que possible", a néanmoins assuré M. Logan dans un communiqué.

"Nous élaborons actuellement différents scénarios pour une tournée 2020 réorganisée", a affirmé le patron de la WSL. Il a expliqué que les mesures de quarantaine prises pour les voyageurs arrivant de l'étranger ne cessant d'évoluer à travers toute la planète, rendent très difficile toute planification du début de la saison. Toutes les personnes arrivant en Australie sont placées en auto-quarantaine durant quatorze jours. Le surf doit faire ses grands débuts olympiques aux Jeux de Tokyo cet été.

AFP/VNA/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

La pagode Bút Tháp, chef-d’œuvre d’architecture Dans le petit village de Dinh Tô, à 25 km au nord-est de Hanoï, se trouve un des plus vieux lieux de culte bouddhiste du Vietnam : la pagode Bút Tháp, littéralement la pagode de la Tour du pinceau. Véritable bijou architectural, sa visite s’impose.