14/08/2018 23:18
Ces dernières années, grâce à la politique d’ouverture du Parti et de l’État vietnamiens, le travail vis-à-vis des Vietnamiens résidant à l’étranger a opéré des percées et contribué au développement socio-économique du pays, selon le Comité d’État chargé des Vietnamiens à l’étranger.

>>Dialogue avec les jeunes Viêt kiêu à Hô Chi Minh-Ville
>>Le secrétaire général du PCV reçoit des Viêt kiêu à Hanoï

 

Le président de la République, Trân Dai Quang, avec des compatriotes vietnamiens résidant à l’étranger. Photo: VNA/CVN


De la lutte contre les embouteillages au développement de l’agriculture high-tech et des énergies propres, en passant par l’économie numérique, le développement durable,  la blockchain et le big data, les Vietnamiens résidant à l’étranger apportent leur concours à l’édification nationale.

Lors de la 3e conférence des Vietnamiens résidant à l’étranger tenue à Hô Chi Minh en 2016, ils ont avancé une cinquantaine de propositions touchant à des problèmes pratiques pour le développement du Vietnam en général, de Hô Chi Minh-Ville et d’autres localités en particulier, a fait savoir le vice-président dudit comité, Luong Thanh Nghi.

Le Comité d’État chargé des Vietnamiens à l’étranger a profité de la contribution de jeunes intellectuels de diverses organisations comme l’Association des scientifiques et experts vietnamiens (AVSE), Vietnam Initiative et VietChallenge aux États-Unis.

Il a également a organisé un forum des start-up, fin 2017 dans la Silicon Valley à San Francisco, en Californie, où travaillent de nombreux jeunes vietnamiens, et un autre en juin dernier à Hô Chi Minh-Ville.

À travers ces événements, les localités et les organes du pays ont recueilli des avis et suggestions pour construire un écosystème de start-up efficace capable d’attirer des jeunes ressortissants vietnamiens, a fait valoir Luong Thanh Nghi, en marge de la 30e conférence diplomatique en cours à Hanoï.

Actuellement, 4,5 millions de Vietnamiens vivent, étudient ou travaillent dans 109 pays et territoires. Bien que vivant éloignés de la patrie, ils ne cessent de cultiver, de valoriser le patriotisme et la fierté nationale, de préserver les traditions culturelles vietnamiennes, d’avoir le regard tourné vers leurs origines et d’entretenir des rapports étroits avec leur famille et la mère patrie.

Jusqu’à présent, les ressortissants vietnamiens comptent près de 3.000 projets totalisant environ 4 milliards de dollars dans 45 provinces et villes vietnamiennes. Ces deux dernières années, selon les chiffres de la Banque mondiale, ils ont envoyé au pays plus de 25 milliards de dollars de devises.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.