18/03/2020 11:48
Les communautés religieuses du Vietnam ont été invitées à renforcer les mesures de prévention et de contrôle du COVID-19 dans le contexte de l’évolution complexe de la pandémie dans le monde.
>>Coronavirus : Londres promet de soutenir son économie "quoi qu'il en coûte"
>>Coronavirus : premier décès au Brésil, Bolsonaro dénonce une "hystérie"
>>Le Vietnam suspend l'octroi de visas aux étrangers pour 30 jours

Le chef du Comité des affaires religieuses du gouvernement, Vu Chiên Thang, a fait savoir que le comité avait appelé les dirigeants de 43 organisations religieuses et les comités des affaires religieuses des provinces et des villes du pays à se conformer sérieusement aux instructions du Premier ministre ainsi qu’aux directives des autorités locales pour freiner la propagation de la pandémie.

Il a noté que le Comité avait demandé à l’Église catholique du Vietnam de renforcer les mesures préventives telles que la suspension ou l’annulation des rituels de masse, des réunions et des pèlerinages tout en prenant des mesures pour protéger la santé de la communauté s’il y a des adeptes présentant des symptômes de fièvre et de toux.

L'archidiocèse de Hô Chi Minh-Ville.

Le président du Conseil épiscopal du Vietnam, Nguyên Chi Linh, a affirmé que les diocèses du pays ont été priés de ne pas rassembler de fidèles dans les églises et de désinfecter certains lieux de culte qui attirent un grand nombre de visiteurs étrangers.

De son côté, l’Église bouddique du Vietnam a ordonné aux temples de suspendre les festivals et les cours de formation bondés, a encouragé les fidèles à porter des masques et à se laver les mains avant de visiter les pagodes, et a distribué des tracts contenant des informations sur la maladie aux moines, nonnes et fidèles.

D’autres organisations et sectes religieuses comme celles du protestantisme, de l’islam, du Baha’i, du bouddhisme Hoà Hao, du caodaïsme ont également suspendu leurs activités majeures, fourni des masques faciaux et du désinfectant pour les mains aux fidèles, s’efforçant de diffuser des informations précises sur la maladie.

Le responsable a noté que du 27 février au 1er mars, un événement islamique a eu lieu à la mosquée Seri Petaling à Kuala Lumpur, en Malaisie, rassemblant environ 16.000 musulmans de certains pays, dont le Vietnam. Il a cité le ministère malaisien de la Santé disant que le 14 mars, ce pays avait enregistré quelque 4.900 participants à l’événement, dont plus de 1.600 ont présenté des symptômes d’infection respiratoire. Quelque 90 musulmans des provinces vietnamiennes d'An Giang, Tây Ninh, Dông Nai, Hô Chi Minh-Ville (Sud) et Ninh Thuân (Centre) auraient y participé, et l’un d’entre eux à Ninh Thuân a été testé positif au SRAS-CoV- 2, le virus qui cause le COVID-19.

Vu Chiên Thang a ajouté que le Comité des affaires religieuses du gouvernement a demandé aux autorités locales et aux représentants des communautés musulmanes de ces localités de dresser la liste des personnes ayant participé à l’événement en Malaisie et de leur demander de se mettre en quarantaine, de faire une déclaration sanitaire et de se rendre dans les établissements de santé pour des tests.

Le Conseil exécutif de l’Église bouddique du Vietnam a appelé le 17 mars les moines, nonnes et bouddistes à contribuer à l’achat d’équipements médicaux, marchandises, produits de premières nécessité pour les compatriotes dans les zones de quarantaine concentrée, à œuvrer avec les administrations et la communauté pour vaincre la maladie. 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Son Doong fait partie des dix plus belles visites virtuelles du monde En cette période épidémique, il est possible d'admirer la célèbre grotte de Son Doong avec juste un téléphone ou un ordinateur. Le quotidien britannique Guardian vient de présenter les dix plus belles visites virtuelles du monde pendant les jours de confinement à cause du COVID-19, dont la grotte vietnamienne Son Doong.