25/02/2016 17:15
Des scientifiques australiens estiment que les chauves-souris pourraient détenir la clé pour développer une immunité contre des maladies mortelles, après avoir découvert que le système immunitaire de ces animaux était "opérationnel 24h/24".
>>RD de Congo : les chauves-souris transmettraient directement Ebola à l'homme

Contrairement au système immunitaire humain, qui se met en marche une fois que l'organisme a identifié la présence d'un virus, les chauves-souris sont protégées en permanence contre les maladies mortelles, bien qu'elles en transportent fréquemment près d'une centaine.

Les scientifiques de l'Organisation de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth (CSIRO) ont découvert que le système immunitaire des chauves-souris, contrairement à celui des humains, annulait également les effets de maladies mortelles telles que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), ou encore les virus Ebola et Hendra.

Le système immunitaire des chauves-souris, contrairement à celui des humains, annulait également les effets de maladies mortelles.
Photo : AFP/VNA/CVN

Cette découverte pourrait aider les scientifiques à protéger les humains de ces maladies mortelles, a déclaré Dr Michelle Baker, du laboratoire vétérinaire australien du CSIRO.

"Contrairement aux humains et aux souris, qui activent leur système immunitaire uniquement en réponse à une infection, l'interféron alpha des chauves-souris est constamment +allumé+, formant une première ligne de défense en permanence contre les maladies", a déclaré mardi Mme Baker dans un communiqué.

"Chez d'autres espèces mammifères, une activation permanente du système immunitaire serait dangereuse, par exemple elle serait toxique pour les tissus et les cellules, mais chez la chauve-souris le système immunitaire fonctionne en harmonie", a-t-elle affirmé.

"Si nous parvenons à réorienter les réponses immunitaires d'autres espèces pour qu'elles fonctionnent d'une manière similaire à celle des chauves-souris, alors le fort taux de mortalité associé à certaines maladies comme l'Ebola appartiendrait au passé", a dit Mme Baker.

Les scientifiques ont étudié les chauves-souris parce qu'elles sont porteuses d'un certain nombre de maladies mortelles, mais qu'elles n'en ressentent pas les effets, contrairement à la croyance populaire.

Des "super" interférons, qui supervisent la réaction du système immunitaire, expliquent l'immunité des chauves-souris aux virus meurtriers, selon Mme Baker. "Lorsque notre corps rencontre un organisme étranger, comme une bactérie ou un virus, un ensemble compliqué de réponses immunitaires se met en marche, dont l'une est le mécanisme de défense connu sous le nom d'immunité innée", a-t-elle expliqué. "Nous nous sommes concentrés sur l'immunité innée des chauves-souris, et en particulier sur le rôle des interférons, qui tiennent une place centrale dans la réponse immunitaire innée des mammifères, pour comprendre pourquoi la réaction des chauves-souris aux assauts des virus est si spéciale", a-t-elle dit.

Selon Mme Baker, les chauves-souris ne disposent que de trois interférons, ce qui n'est qu'une fraction, un quart environ, du nombre d'interférons que l'on peut trouver chez l'être humain. "Cela est surprenant considérant que les chauves-souris ont cette capacité unique de maîtriser des infections virales meurtrières pour l'être humain, en ayant pourtant un nombre d'interférons plus réduit", a-t-elle ajouté.

Cette découverte est la dernière en date des tentatives pour mieux comprendre le système immunitaire des chauves-souris, afin d'aider les autorités à protéger l'Australie et les Australiens des maladies infectieuses "exotiques et émergentes".

 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.