22/03/2018 15:54
Malgré les défis, le secteur du cuir et de la chaussure du Vietnam aura encore un avantage concurrentiel ​ces deux prochaines décennies, a indiqué Diêp Thanh Kiêt, vice-président de l'Association du cuir, des chaussures et des sacs à main du Vietnam.
>>Exportations de chaussures et produits en cuir : de belles perspectives pour 2018
>>Maroquinerie : optimisme de rigueur pour 2018
>>L’industrie du cuir et de la chaussure développe ses exportations vers l'UE

Chaîne de fabrication de chaussures de la compagnie Liên Phat, implantée dans la province de Binh Duong (Sud).
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

Lors du Sommet sur les chaussures Vietnam 2018 tenu à Hô Chi Minh-Ville le 21 mars, M. Kiêt a déclaré que le Vietnam s'est hissé au deuxième rang mondial des exportations de cuir et de chaussures et au troisième rang dans le secteur manufacturier.

L'année dernière, le Vietnam a exporté pour plus de 18 milliards de dollars de produits en cuir, dont 16,4 milliards de dollars de chaussures, +12% par an. Ses principaux marchés à l'export sont les États-Unis (36%) et l'UE (30,6%).

Le Vietnam a conclu des accords de libre-échange avec des marchés importants comme le Japon, la Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie, la République de Corée et l'ASEAN, en plus de l'Accord global et progressiste pour le partenariat transpacifique (CPTPP) et d'un accord avec l'Union européenne.

Selon Diêp Thành Kiêt, le Vietnam a une structure démographique en or avec près de 67% de sa population en âge de travailler, fournissant une offre abondante de travailleurs.

Selon les prévisions, le pays pourrait fournir 60% de matériaux en cuir pour les chaussures et les sacs à main d'ici à 2030, contre environ 45% actuellement.

Nguyên Thi Xuân Thuy, chef du Bureau de la stratégie et de l'intégration au ministère de l'Industrie et du Commerce, a déclaré que le Vietnam abrite plus de 1.500 entreprises avec près d'un million de travailleurs dans le secteur du cuir et 500.000 dans l'industrie auxiliaire. La plupart d'entre eux sont plus qualifiés que ceux des marchés émergents tels le Cambodge, le Bangladesh, l'Éthiopie et le Myanmar.

Globalement, le Vietnam présente des avantages en termes de coûts de la main-d'œuvre par rapport à la Chine et la Thaïlande, et a réussi à produire et exporter des produits de grande valeur.

Nguyên Thi Xuân Thuy a déclaré qu'une fois que l'accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne entrera en vigueur, cette année, le Vietnam sera en mesure d'accroître ses exportations et de créer une dynamique pour attirer les investissements dans l'industrie auxiliaire. Elle a exhorté les entreprises vietnamiennes à se conformer aux normes de qualité, à garantir un taux de produits fabriqués localement et à s'engager dans des responsabilités sociales. En dehors des marchés traditionnels tels que les États-Unis et l'UE, ils devraient également se concentrer sur l'Asie, qui consomme plus de la moitié des chaussures au niveau mondial.

Philip Kimmel, directeur de Kingmaker Footwears, a suggéré d'utiliser moins de travailleurs pour réduire les coûts et réorganiser la production.

Les délégués ont déclaré que l'utilisation de l'automatisation pourrait rendre les usines plus efficaces et plus rentables. L'industrie vise un développement rapide et durable et une meilleure utilisation des accords commerciaux pour accroître les exportations. Elle prévoit de restructurer la production pour ajouter d e la valeur aux produits, augmenter le contenu local, améliorer le design et se concentrer sur des produits de qualité moyenne et élevée.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.