17/08/2019 13:34
Avec 315.560 chapeaux coniques produits chaque année, Sai Nga, à Phu Tho, est connu comme étant un village où presque tous les habitants savent confectionner ce couvre-chef emblématique du Vietnam.
>>Les métiers de l’artisanat au service de la modernité à Câm Khê

Chaque année, 315.560 chapeaux coniques sont produits au village de Sai Nga, province de Phú Tho (Nord).

Personne ne sait à quand remonte la fabrication des chapeaux coniques au village de Sai Nga, commune du même nom du district de Câm Khê, province de Phú Tho (Nord). Ici, tout le monde apprend à l’enfance cet artisanat transmis de génération en génération.

"C’est quand j’étais enfant que mes grands-parents et parents m’ont appris à fabriquer des chapeaux coniques. Ça fait maintenant une trentaine d’années que je pratique ce métier", fait part Nguyên Thu Phuong, une habitante de 41 ans. "Je l’ai à mon tour enseigné à mes enfants dès leur plus jeune âge. Maintenant, ma fille aînée de 16 ans excelle déjà dans ce travail", ajoute-t-elle. 

Une activité secondaire

C’était en 2004 que Sai Nga a été reconnu village de métier. Il compte à ce jour 641 foyers producteurs, qui fabriquent chaque année 315.560 chapeaux coniques, leur rapportant environ 7,8 milliards de dôngs de recettes (soit 300.000 - 350.000 dollars). Une somme considérable car cet artisanat reste un travail secondaire.

"Ma famille a quatre personnes qui confectionnent des chapeaux coniques pendant les temps libres que nous laissent les travaux agricoles. Cela nous permet de gagner de 4 à 5 millions de dôngs supplémentaires par mois", informe Thu Phuong.

La fabrication comprend diverses étapes qui consistent notamment à créer des rainures, couvrir l’ossature avec des feuilles de latanier, coudre et sécher les produits. "Ce travail est simple mais minutieux, surtout la couture. Comme il faut différentes tranches, on doit coudre plusieurs fois. Cette étape exige énormément d’habileté car les feuilles sont très fines et risquent de se déchirer", partage Trân Thi Tiên, une artisane de 64 ans.

Les chapeaux coniques de Sai Nga sont tellement appréciés que l’offre peine à répondre à la demande. En plus d’être vendus dans les provinces à proximité de Phú Tho comme Vinh Phúc, Thái Nguyên, Yên Bái, Lào Cai, une partie est même exportée vers la Chine.

Dans le but de valoriser ces produits artisanaux et de conserver ce métier traditionnel, les autorités du district de Câm Khê élaborent actuellement un dossier de création de la marque "Chapeaux coniques de Sai Nga".

Texte et photo: Mai Quynh - Tuyên Phan/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

L’IFC soutient le développement durable du tourisme au Vietnam et au Laos La société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, va accorder un prêt de 87,5 millions de dollars à la compagnie immobilière BIM Land pour développer un projet d’infrastructures au service du tourisme au Vietnam et au Laos.