23/12/2019 23:11
Les provinces de Cà Mau et Bac Liêu, à l’extrême-sud du pays, deviennent les localités réputées pour leurs exportations de crevettes.
>>Les États-Unis, 2e débouché des crevettes du Vietnam
>>Des pistes pour développer l’industrie de la crevette vietnamienne
>>Signe positif des exportations de crevettes vers la Chine

Les crevettes vietnamiennes sont expédiées vers 90 pays et territoires  dans le monde.                                                                 Photo : Thê Anh/VNA/CVN

Le Vietnam compte une trentaine de localités pratiquant l’élevage des crevettes géantes tigrées (Penaeus monodon) et des crevettes à pattes blanches (Penaeus vannamei) en eau saumâtre. La province de Cà Mau (Sud) se classe 1ère en termes de superficie et de production de crevettes.

La superficie de crevetticulture du pays couvre environ 720 000 ha dont 280.000 ha, soit 40%, dans la province de Cà Mau. Plusieurs localités de Cà Mau appliquent le modèle de crevetticulture  intensive,  par exemple les districts de Nam Can, Ngoc Hiên, Phu Tân,  la ville de Cà Mau…

Les crevettes vietnamiennes sont expédiées vers 90 pays et territoires  dans le monde dont l’Europe, les États-Unis, le Japon, la République de Corée… qui constituent les principaux débouchés. La valeur d’exportation de crevettes du Vietnam a atteint, en 2018, 3,5 milliards de dollars dont 1,175 milliard (soit plus d’un tiers) par la province de Cà Mau.

M. Phan Thanh Hung, du district de Nam Can, province de Cà Mau, pratiquait auparavant la crevetticulture  selon des méthodes traditionnelles, ce  qui  lui   apportait un revenu modeste. En 2018, il a osé à appliquer l’astaciculture intensive. Sur 1,1 ha, il a installé trois aquariums, d’une superficie de 1.200  m² chacun, et deux bassins à traitement de l’eau. Les étangs sont recouverts de filets, de systèmes électronique et d’alimentation automatique …  d’un coût d’investissement de 1,2 milliard de dôngs.

Une saison d’astaciculture dure de 115 à 120 jours, et l’éleveur pratique en moyenne trois récoltes par saison chaque année. Chaque saison rapporte à M.Hung 500 millions de dongs de bénéfices, ce qui lui permet d’avoir une vie aisée.

La coopérative de Nam Dông, dans la commune de Vinh Trach Dông, ville de Bac Liêu, province de Bac Liêu, dispose de trois aquariums totalisant 500.000 individus. Les plus de 9 tonnes de crevettes produits chaque année lui permettent de réaliser un chiffre d’affaires de 900 millions de dongs, a fait savoir son directeur, Nông Quôc Tri.

Les crevettes vietnamiennes exportées dans 90 pays

La filière d’élevage de crevettes vietnamiennes se concentre à construire et développer un circuit de production fermé, ce pour réduire le coût d’élevage et améliorer la qualité des crevettes.

Le Vietnam compte 100 usines de traitement de crevettes.
Photo : Hông Nhung/VNA/CVN

Des coopératives de crevetticulture à grande échelle englobent de nombreux  foyers et sont alimentés par des sociétés d’élevage de  crevettes de reproduction répondant aux normes requises, et celles d’aliments pour crevettes.

Le Vietnam compte 100 usines de traitement de crevettes dont plusieurs relevant des sociétés et groupes spécialisés et réputés dans le traitement et l’exportation de crevettes : Minh Phu, Vinh Hoan, Hùng Vuong, Viêt–Uc… d’une capacité annuelle en moyenne de 500.000 à 700.000 tonnes.

Cà Mau en dispose, à elle seule, d’une trentaine d’une capacité de traitement estimée à 200.000  tonnes par an, et les crevettes de Cà Mau sont expédiées vers les 90 pays.

La société par actions des produits aquatiques Minh Phu dispose d’une des quatre premières usines de traitement et d’exportation de crevettes du Vietnam. Les usines de Minh Phu sont implantés dans les provinces de Cà Mau et Hâu Giang, réalisant une  valeur d’exportation, en 2018, de plus de 700 millions de dollars, dont plus de la moitié (près de 400 millions) par les usines  de Cà Mau, soit un tiers de la valeur d’exportation de la province.

Récemment, le Comité populaire de la province, de concert avec le Comité de recherche pour le développement économique privé, le programme SeafoodWatch et la fondation Carnegie pour la paix internationale, a organisé "La journée de liaison des sociétés de produits aquatiques",  et la cérémonie de signature d'adhésion à l’Union de production de crevettes bio et durable.

Des acheteurs parmi eux des acheteurs américains Aramark, Bon Appettite, Santa Monica Seafoods, Fortune Fish&Gourmet, et plusieurs grands distributeurs vietnamiens, étaient présents à Cà Mau pour élargir ensemble les débouchés des crevettes vietnamiennes.

VNP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Têt : branle-bas de combat au village de fleurs de Sa Déc À l’approche du Têt traditionnel, le village des fleurs de Sa Déc, province de Dông Thap (Sud), entre dans une période très affairée. Les quelque 2.000 foyers producteurs mettent les bouchées doubles pour répondre aux nombreuses commandes.