29/05/2018 16:56
Selon le Comité populaire de Hanoï, si des incidents surviennent dans une des trois centrales nucléaires du Sud-Est de la Chine, Hanoï et les provinces du Nord seront gravement touchées.
>>Le typhon Damrey ravage des localités au Centre
>>Crues : des dirigeants étrangers expriment leur sympathie au Vietnam

Le Vietnam est l’un des dix pays les plus touchés par les changements climatiques. Photo : Cuong Quyêt/VNA/CVN

Le Comité populaire de Hanoï a récemment approuvé le projet "’Gérer et minimiser les risques qui pourraient devenir catastrophiques pour Hanoï"’. Selon ce projet, on prévoit 10 risques de catastrophe menaçant le développement de la capitale.

L'un des risques principaux prévus par Hanoï est la fuite radioactive. En effet, une catastrophe se produira si des incidents surviennent dans une des trois centrales nucléaires du Sud-Est de la Chine. Ces retombées radioactives pourraient se répandre largement. Cela provoquera une forte pollution de l'air et des ressources en eau. Ainsi, le Service des sciences et de la technologie de Hanoï compte édifier un scénario détaillé sur la lutte contre les fuites radioactives et les accidents nucléaires.

En outre, on prévoit également un risque de rupture de la digue du fleuve Rouge, une possible calamité. Si les inondations font passer le fleuve Rouge au-dessus du niveau III (11,5 m), il y aura un risque de rompre la digue du fleuve Rouge. La catastrophe mettrait en danger la vie de millions de personnes et causerait de graves dommages aux habitants et à l’État.

Les événements rassemblant d’immenses foules sont également sources de tracas pour Hanoï. La ville est un lieu d’accueil de grands événements tels que les vacances, le Têt, ou les commémorations réunissant des milliers de personnes en un seul endroit. "Si certains incidents provoquent la panique, les gens se pressent et se piétinent pour s'échapper. Il y aura donc une possibilité de catastrophe avec un nombre majeur de morts et de blessés’’.

Les autres risques prévus par la ville sont les épidémies, les pannes d'électricité à grande échelle, le terrorisme, les accidents de la circulation, les incendies, les explosions et la pollution de l'eau.

Au cours des dernières décennies, le monde a connu des événements catastrophiques tels que le séisme de magnitude 9,3 en 2004 qui s'est produit au large de l'île indonésienne de Sumatra, provoquant des vagues dévastatrices sur les côtes des pays d'Asie parmi lesquels le Sri Lanka et la Thaïlande, et jusqu'en Afrique. Ce séisme qui a engendré des tsunamis a causé près de 300.000 victimes dans de nombreux pays d'Asie du Sud-Est.

L’accident nucléaire de l’usine de Tchernobyl s'est produit le 26 avril 1986. C'était la plus grande catastrophe nucléaire industrielle de l'histoire. Quelque 140 travailleurs y ont été exposés à des niveaux élevés de radiation, environ 30 en sont mortes,  600.000 personnes y ont été exposées et 5 millions de personnes vivant à proximité ont été touchées.

Au Vietnam, outre les catastrophes naturelles, surviennent certains incidents humains, tels que l'accident de train de 1982 à Trang Bom, dans la province de Dông Nai, qui a fait plus de 300 morts ou l’incendie dans un immeuble de l'ITC à Hô Chi Minh-Ville en 2002, qui a tué plus de 100 personnes ...
 
Vân Du/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un mois destiné aux artistes français au Vietnam

Dix destinations préférées par les visiteurs étrangers au Vietnam Hô Chi Minh-Ville est toujours la première destination où les visiteurs étrangers réservent le plus grand nombre de chambres en ligne sur le site Agoda.