15/06/2020 23:44
Les forces vietnamiennes engagées dans des missions de maintien de la paix des Nations unies en République centrafricaine et au Soudan du Sud ont rendu compte de la situation du COVID-19 dans leurs régions via une vidéoconférence tenue lundi 15 juin à Hanoï.
>>Mali : le Vietnam appelle à protéger les civils et à relever les défis
>>COVID-19 : l'ONU demande à neuf pays de différer leurs rotations de Casques bleus

Des Casques bleus vietnamiens lors de la vidéoconférence, le15 juin à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Le Soudan du Sud, selon les experts, est l’un des cinq pays africains présentant le taux le plus rapide d’infections au nouveau coronavirus et est parmi les plus à risque d’épidémie. À la date du 10 juin, le pays comptait 1.604 cas, dont 19 décès et six guérisons.

Le même jour, l’hôpital de campagne de niveau 2 du Vietnam, dans la ville de Bentiu, au Soudan du Sud, avait traité 927 patients.

Entre-temps, la République centrafricaine a annoncé 1.888 contaminations avec six décès et 40 guérisons.

Six officiers vietnamiens travaillent à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).

Le vice-ministre de la Défense, Nguyên Chi Vinh, a hautement apprécié les efforts des forces de maintien de la paix vietnamiennes pour surmonter les épreuves douloureuses et leur a demandé de se protéger pendant la pandémie.

L’engagement du Vietnam dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU est une part importante de sa politique extérieure de multilatéralisation et de diversification de ses relations internationales et affirme sa volonté de construire un monde sur et prospère. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Google aide à renforcer la compétence numérique des agences toursitstiques Le Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville en collaboration avec Google a organisé des cours de formation sur la compétence numérique et le marketing numérique aux responsables de la gestion étatique et aux entreprises opérant dans le secteur du tourisme.