01/06/2018 23:18
De nombreux investisseurs et experts ont exprimé leur optimisme devant les perspectives du marché immobilier en 2018, promettant un retour dynamique des flux de capitaux étrangers.
>>Hanoï: la "soif" de logement à bas prix
>>Nouvelle tendance dans l’immobilier de villégiature au Vietnam
>>Un investissement singapourien de 1,3 milliard de dollars injecté à Vinhomes


Le bâtiment Lotte Center Hanoi, construit par l'investisseur sud-coréen Lotte Group.
Photo: CTV/CVN

Selon le Département général des statistiques, du 1er janvier au 20 avril, les investissements directs étrangers (IDE) dans le secteur de l’immobilier se sont élevés à 807,5 millions de dollars, soit 10% du total.

Selon Savills Vietnam, ces trois dernières années, nous avons assisté à une forte participation d'investisseurs venus de Singapour, Hong Kong (Chine), Japon, Corée du Sud... En particulier, en 2017 et lors du premier semestre de 2018, l'activité des investisseurs immobiliers nationaux et internationaux sur le marché du Vietnam a été très animée.

Nguyên Công Ai, directeur général adjoint de KPMG: "Ces dernières années, surtout lors des premiers mois de 2018, KPMG n'a jamais été aussi occupée. La société continue d'accueillir des investisseurs étrangers pour sonder les opportunités d'investissement. Les investisseurs nord-asiatiques sont très intéressés, en particulier les Japonais. Hô Chi Minh-Ville est la destination la plus attrayante".

Via les enquêtes, le Japon arrive en tête. Selon le Département de l'investissement étranger, de janvier au 20 mai 2018, le Japon comptait 67 projets en activité, cumulant plus de 2,333 milliards de dollars. Le groupe Mitsubishi et la société par actions de construction et d'investissement Phuc Khang, par exemple, ont mis en place Phuc Khang Mitsubishi Corporation Holding (PKMC) pour développer un fonds de plus de 500 millions de dollars.

D’autres investisseurs japonais majeurs sont Hankyo Realty et Nishi Nippon Railroad, qui ont collaboré avec la compagnie par actions Nam Long dans le projet Mizuki Park dans le 7e arrondissement de HCM-Ville, d’un capital d'investissement d'environ 8.000 milliards de dôngs. En outre, trois entreprises que sont Daiwa House, Nomura et Sumitomo ont coopéré avec la Sarl de développement Phu My Hung, Sanyo Home avec la compagnie par actions de l’investissement foncier Tiên Phat, Mitsubishi avec Bitexco, Tokyu avec la société générale Becamex IDC Vietnam...

Selon Matthew Powell, directeur de Savills à Hanoï, l'attractivité du marché immobilier vietnamien s’explique par la bonne situation macroéconomique, les infrastructures développées, les potentiels de profits et la valeur élevée du capital du segment.

"De nombreux investisseurs étrangers, notamment asiatiques, sont intéressés par certains facteurs attractifs que d’autres pays ne possèdent pas", a déclaré Su Ngoc Khuong, directeur de Savills Vietnam. Ainsi, un marché immobilier de plus de 100 millions d’habitants avec une population jeune s’avère très intéressant. "Dans le contexte d'incertitude économique au niveau international  et d'absence d'opportunités d'investissement sûres, le potentiel de l'économie vietnamienne, en matière d’immobilier en particulier, attire les investisseurs", a-t-il souligné.

CPV/VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.