17/11/2020 16:49
À Hanoï, les cafés font depuis longtemps partie du paysage. On en trouve à chaque coin de rue et il est possible d’en déguster à tout moment de la journée ; mais pour les Hanoïens, boire un café, ce n’est pas seulement s’asseoir dans la première échoppe venue, encore moins de le boire à toute vitesse. Boire un café est plutôt une expérience sensorielle, un moment privilégié à partager avec ses amis.
>>Lancement de la première chaîne de cafés librairies à Hô Chi Minh-Ville
>>Pause thé sur les trottoirs de Hanoï

Un café de style moderne dans la rue Ly Thuong Kiêt à Hanoï.

Dans la capitale, il n'est pas difficile de trouver un café mais les Hanoïens ont leurs habitudes et aiment avant tout trouver une ambiance, une atmosphère et la saveur habituelle de leur café préféré. Prendre un café n’est pas un acte anodin, c’est un art de vivre.

Si auparavant les cafés à Hanoï étaient essentiellement fréquentés par les hommes, les cafés d’aujourd’hui accueillent des clients de toutes classes, de tous genres et de tous âges. La carte des boissons est également plus diversifiée. En complément des boissons "traditionnelles" comme le café, le chocolat chaud ou le manioc, certains cafés proposent également des cocktails, du thé au lait, des fruits et des gâteaux. 

Les cafés de rue les plus connus sont le Café Giang (à Hàng Gai), le café Dinh (Dinh Tiên Hoàng), le café Nhan (à Hàng Hành), le café Lâm (à Nguyên Huu Huân), le café Thai (à Triêu Viêt Vuong)... Ce sont aussi les cafés les plus anciens et typiques de la capitale. Les lieux semblent ne pas avoir changés depuis des décennies avec les mêmes vielles tables rustiques, l’antique enseigne en bois, les tasses démodées et les verres ternis par le temps. L’arôme typique, constant et unique du café finalise de ramener les esprits vers des temps plus anciens.

Le café Công décoré par de vieux articles.

Beaucoup de gens qui reviennent à Hanoï après une longue absence choisissent souvent des cafés ayant des balcons avec vue sur le lac Hoàn Kiem tout en s'asseyant proche de la fenêtre pour profiter de la sérénité de l'espace rempli du doux parfum du café et admirer tranquillement la capitale.

Les jeunes de Hanoï, en plus des cafés modernes comme Trung Nguyên, Highlands ou Starbucks... ont une préférence pour les cafés de rue ayant un large trottoir et des tables nichées sous les arbres. Habituellement, ces cafés là n'ont que quelques vieilles tables et chaises en bois fanés, ou des chaises en plastique, l'une faisant office de table et les autres de chaises. Les amis s’y rassemblent, s'affairent ou partagent de longs moments de silence, chacun plongés dans ses pensées.

La vie a son lot quotidien de soucis et chacun a ses propres préoccupations mais peu importe l’éloignement ou les difficultés rencontrées, les amis finissent toujours pas se retrouver autour d’une tasse de café pour se confier, se livrer, échanger des moments de joie ou de tristesse ou tout simplement pour regarder silencieusement le trafic bondé et la rue débordante d’activités.

Le café de rue à Hanoï est un moment simple, un espace de détente, une occasion de se ressourcer en plein milieu d’une ville animée et en perpétuel mouvement.

Texte et photos : Diêu Thuy/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".